On peut louer le dur labeur, pas la paresse

Image: Sylvain Besson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que l’on s’entende, les tags et autres graffitis appliqués sauvagement à la bombe de peinture ne sont jamais les bienvenus sur une œuvre d’art. Mais il en est dont les milieux culturels peuvent s’accommoder. Il en va ainsi du fameux «Work hard», appliqué en noir sur le Taureau et Berger, à Malley. L’œuvre du sculpteur Pierre Blanc avait été installée à l’entrée des anciens abattoirs lors de leur création, en 1945. L’artiste lausannois a notamment participé à la décoration du Tribunal fédéral entre autres sculptures exposées dans les parcs de la ville. Depuis cette époque, le taureau de Pierre Blanc a notamment perdu une corne. Surtout, un gros graffiti noir louait (ou dénonçait?) le dur labeur sur le corps de la bête depuis des années. Plutôt que de fâcher, l’inscription avait séduit le Service communal de la culture, qui avait choisi de laisser vivre cette inscription. À l’entrée d’un quartier en devenir, fréquenté par les engins de chantier, elle semblait faire sens. «Work hard» avait même été détourné par l’artiste Valentin Carron pour une exposition en 2015.

Mais depuis quelque temps, c’est le mot «sucks» qui souligne le travail, en grosses lettres rouge sang. «Le travail, ça craint», dit désormais la sculpture. Un message dont s’est ému le petit-fils du sculpteur, Sylvain Besson. À l’administration communale, on ignorait ce changement récent. «Effectivement, une intervention s’impose», réagit Chantal Rey, conservatrice de la Collection d’art. L’opération sera confiée à un spécialiste.

Créé: 07.03.2018, 10h10

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...