Philippe Martinet ne travaille plus pour la ville de Lausanne

DépartLe chef du service des écoles et les autorités «ont convenu d’un commun accord de mettre un terme à leurs rapports de travail». L'ancien député a été la cible d'une enquête interne.

Philippe Martinet dirigeait le service des écoles primaires et secondaires de Lausanne depuis 2013.

Philippe Martinet dirigeait le service des écoles primaires et secondaires de Lausanne depuis 2013. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La Municipalité de Lausanne et M. Philippe Martinet, chef du service des écoles primaires et secondaires (SEP+S), ont convenu d’un commun accord de mettre un terme à leurs rapports de travail.» C'est en ces termes et via un communiqué que les autorités lausannoises se sont prononcées jeudi après-midi au sujet de la crise qui frappe une partie de leur administration.

Elles ont en outre remercié leur désormais ancien collaborateur. Avant de préciser qu'elles ne feraient pas d'autre communication sur le sujet. David Payot, municipal responsable du dossier, et ses collègues ne donnent ainsi aucune information sur les raisons de ce départ.

Pour rappel, l'ancien député Vert, ex-président du Grand Conseil nommé en 2013 à la Ville, a fait l'objet d'une enquête interne. Un article de La Liberté avait révélé qu'il pouvait s'agir de graves problèmes humains au sein de l’entité dirigée par Philippe Martinet.

Aucune des deux parties n'a jamais accepté d'expliquer les tenants et aboutissants de cette enquête. L'intéressé se contente d'une déclaration. «Comme convenu avec la Municipalité, je ne m’exprime pas sur ce départ, en précisant qu'il n’y a aucune procédure en cours. En revanche, je quitte ma fonction la conscience parfaitement tranquille. J’ai été particulièrement touché par le fait que, suite à l’article paru dans 24 heures, des dizaines de personnes m’aient spontanément contacté pour m'exprimer leur soutien et leur confiance totale dans mon intégrité tant professionnelle que personnelle. Je reste à la disposition de mon ami Raphaël Gerber qui assume l’intérim et de l’équipe du SEP+S pour assurer la continuité des prestations.»

Le poste laissé vacant par Philippe Martinet sera mis au concours c'est pour l'heure Raphaël Gerber, chef du service de Psychologie scolaire, qui assure l’intérim.

Créé: 02.11.2017, 15h05

Articles en relation

Philippe Martinet frappé par une enquête interne

Lausanne L’ancien député Vert est dans la tourmente. Des collaborateurs se plaignent de son comportement. Les autorités devraient éclaircir la situation dans les heures à venir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.