La Pinte Besson se redécouvre une salle historique

LausanneAu 1er étage du bistrot, l’espace utilisé comme dépôt durant trente ans a été restauré et accueillera à nouveau des hôtes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des pépites émergent parfois de l’oubli. Comme au 1er étage de la Pinte Besson, où une pièce utilisée comme dépôt depuis 1980 cachait une superbe salle à manger au charme séculaire. La découverte a poussé Carlos Beiro, l’actuel gérant du plus vieux bistrot lausannois fondé en 1780, à rafraîchir le lieu pour le rouvrir au public. Les travaux dans le bâtiment classé en note 2 sont terminés.

Ce sont les habitués du bistrot qui ont appris au gérant, qui tient l’établissement depuis 2004, que la pièce était une belle salle de stamm à l’époque. Et pourtant, vers le début des années huitante, cette dernière devient un dépôt. «Une fois transformée, elle est comme tombée aux oubliettes. Il faut dire que les panneaux en aggloméré posés sur toutes les parois et le linoléum années 70 à motifs floraux ont aidé», ajoute Carlos Beiro.

Intrigué, le tenancier a minutieusement gratté les interstices des panneaux. Boiseries, armoires murales vitrées et fenêtres à vitraux travaillés sont alors apparues par bribes. En voyant cela, Carlos Beiro a demandé les autorisations pour rafraîchir la salle et la faire redécouvrir aux générations actuelles. Pour Dominique Gilliard, expert des monuments historiques et coauteur d’un ouvrage sur les pintes vaudoises, la redécouverte est tout à fait intéressante: «La qualité des menuiseries et des armoires murales vitrées semble indiquer qu’il s’agit des structures d’origine, mais il faudrait faire plus de recherches pour s’en assurer.»

Les clients de la célèbre pinte, protégée depuis 1987, pourront se familiariser avec ces morceaux d’histoire une fois les travaux validés. (24 heures)

Créé: 30.01.2014, 08h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.