Passer au contenu principal

Une piste cyclable jugée trop dangereuse pour y rouler

Un cycliste d’abord amendé pour avoir préféré la chaussée a finalement été innocenté.

En bas de l'avenue de la Tour Haldimand, sur le quai de Belgique, une piste partage le trottoir entre cyclistes et piétons.
En bas de l'avenue de la Tour Haldimand, sur le quai de Belgique, une piste partage le trottoir entre cyclistes et piétons.
Patrick Martin

À vélo, lorsqu’une piste cyclable a été tracée au sol, il est obligatoire de l’emprunter. C’est l’article 46 de la loi sur la circulation routière qui le dit. Une infraction à cette règle est donc punissable. Mais un cycliste lausannois est passé entre les gouttes.

En mai 2019, l’homme descend l’avenue de la Tour-Haldimand et, au moment de s’engager sur les quais d’Ouchy, choisit de ne pas se mettre à rouler dans la piste prévue pour lui. Resté sur la chaussée et pédalant à «une vitesse nettement inférieure à celle autorisée», dit l’ordonnance pénale de la commission de police, le cycliste entre en conflit avec un automobiliste.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.