Passer au contenu principal

Plusieurs syndics «historiques» ne rempilent pas dans l’Ouest

Les communes de Chavannes-près-Renens, d’Ecublens, de Renens et de Crissier devront se trouver de nouveaux timoniers.

Pierre Kaelin, actuel syndic de la Ville d’Ecublens, veut «faire un break».
Pierre Kaelin, actuel syndic de la Ville d’Ecublens, veut «faire un break».
Florian Cella

Cela fait trente ans que Pierre Kaelin, l’actuel syndic d’Ecublens, fait de la politique au niveau de sa commune. Dont dix-huit en tant que syndic. Aujourd’hui, à 51 ans, il annonce qu’il ne se représentera pas et qu’il a besoin de «faire un break». Dans l’Ouest lausannois, la nouvelle ne passe pas inaperçue, parce que le PLR Pierre Kaelin n’est pas le seul. Ses collègues de Renens, de Chavannes-près-Renens et de Crissier annoncent eux aussi que cette législature, qui se termine en juin prochain, est la dernière.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.