Passer au contenu principal

La police bat le pavé pour faire respecter la distance

Il ne suffit pas d’être plus de cinq pour se voir rappeler les consignes de sécurité. Reportage à Lausanne.

À Montbenon, les agents veillent à l’éloignement réglementaire entre badauds.Olivier Vogelsang
À Montbenon, les agents veillent à l’éloignement réglementaire entre badauds.Olivier Vogelsang
Olivier Vogelsang

«C’est vrai qu’avec la bise, on voit la différence dans les rues. Les gens sortent moins. Mais avec la pluie, l’effet aurait été plus important.» En rire. Parler de la météo pour relativiser. Julien et Fabien sont policiers à Lausanne, basés dans un quartier qui d’ordinaire grouille de monde: le Flon. «Qui m’aurait dit qu’un jour ce serait l’endroit le plus calme de la ville?» s’étonne Fabien. En ce mercredi après-midi, les terrasses sont vides. Pire: fantomatiques. C’est là que la patrouille du jour se termine. La mission de Julien l’appointé et de Fabien le sergent-major: s’assurer que les Lausannois respectent les règles, à savoir pas de regroupement de plus de cinq personnes, et une distance de deux mètres entre chaque personne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.