Cent personnes ont été interdites de centre-ville à Lausanne

SécuritéLes mesures d'éloignement ont fait l'objet d'un seul recours, gagné, mais trop tard.

La solution antidealers des mesures d'éloignement touche également les toxicomanes.

La solution antidealers des mesures d'éloignement touche également les toxicomanes. Image: FLORIAN CELLA - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis sept mois, Lausanne a mis en place les mesures d’éloignement. Le règlement de police de la capitale vaudoise permet à la police d’interdire à une personne l’accès au centre-ville pendant une période maximale de trois mois. Cette mesure devait viser essentiellement les dealers. La police parle de 100 cas.

Toutefois Le Courrier a révélé un cas où un toxicomane a été prié de ne plus mettre les pieds dans le centre, parce qu'il a été surpris en train de vendre une dose à un camarade. Il a fait recours auprès de la Municipalité et l'a gagné, mais au moment où sa peine arrivait à son terme. Il semble que ce cas ne soit pas unique.

L'élu à l'origine de cette mesure, le PLR Mathieu Blanc estime que, dans le cas précis, la police a outrepassé la volonté du Conseil communal. Le municipal de la police, le socialiste Grégoire Junod précise: «Le règlement vise les vendeurs pas les consommateurs.»

L'édition de 24 heures du vendredi 7 février fait un tour plus complet sur les mesures d'éloignement.

Créé: 06.02.2014, 14h47

Dossiers

Articles en relation

Oui à des mesures d'éloignement contre les fauteurs de trouble

Grand Conseil Des mesures pourront être prononcées contre ceux qui occupent l'espace public de façon problématique dans le canton Plus...

Lausanne songe à interdire son centre aux dealers et mendiants

Sécurité Un élu PLR propose des mesures d’éloignement pour les «fauteurs de trouble. Le Conseil communal est entré en matière Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.