Passer au contenu principal

La police de Lausanne interviendra en cas de rondes miliciennes

Le municipal de police prévient qu'il ne tolérera pas que le mouvement Résistance Helvétique patrouille dans les rues.

A Genève, des membres de Résistance Helvétique mènent déjà des rondes non-armées.
A Genève, des membres de Résistance Helvétique mènent déjà des rondes non-armées.
Facebook / Résistance Helvétique-section Genève

«Des nervis d’extrême droite tentent de faire respecter l’ordre à Genève. Bientôt dans les rues lausannoises?» Voici le titre de l’interpellation urgente que des représentants du PS, des Verts, d’Ensemble à Gauche et des PDC-Verts’libéraux vont déposer au Conseil communal de Lausanne la semaine prochaine. La source de leur inquiétude? Les déclarations dans la presse du mouvement Résistance Helvétique qui verrait d’un bon œil ses patrouilles citoyennes du bout du lac imitées à Lausanne, ainsi que la diffusion, sur leur page Facebook, de la vidéo montrant un ado tabasser un jeune adulte dans la capitale vaudoise.

Dans leur interpellation, les élus demandent à la Municipalité quelle sera sa réaction si Résistance Helvétique décide d’effectuer des rondes à Lausanne. Ils s’interrogent aussi quant à d’éventuelles prises de contact entre les autorités et ce mouvement d’extrême droite. Enfin, ils aimeraient connaître son avis sur la vidéo violente diffusée sur Internet le week-end dernier.

Avant que le débat ne soit porté devant le Conseil, le municipal Pierre-Antoine Hildbrand se veut clair. «L’État et la Ville détiennent le monopole de la force publique et sont chargés de la sécurité des personnes et des biens. Il s’agit d’une tâche régalienne et je ne permettrai pas qu’elle soit usurpée», avertit le directeur de la Police. Pour lui, patrouiller avec des uniformes ou des brassards provoque un trouble «incontestable et dommageable». Une intervention de police sera donc, le cas échéant, nécessaire. Résistance Helvétique a récemment glissé des prospectus exposant ses idées dans des boîtes aux lettres de Lausannois. Hasard de la distribution: Pierre-Antoine Hildbrand en a reçu un dans la sienne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.