Il pollue un ruisseau en nettoyant son toit

PuidouxEngagé pour effectuer des travaux de nettoyage, un ressortissant français a décimé la faune dans le Longeron en y laissant couler énormément d'eau de javel.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Olivier Allenspach /Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La pollution en question a été signalée le lendemain des faits par un témoin. Les gardes-pêches se sont alors immédiatement déplacés à Puidoux pour évaluer l'état du ruisseau «le Longeron». Ils y ont découvert une fane complètement décimée.

L'enquête a rapidement permis de retrouver l'auteur de cette pollution. Un gitan français de 57 ans a en effet admis avoir nettoyé la toiture d'une résidence privée avec des produits interdits et reversé les eaux usées directement dans une grille d'évacuation d'eau directement reliée au ruisseau.

La pratique est courante et a déjà été constatée à plusieurs reprises dans le canton. Des gens du voyage font du porte à porte dans les villages pour proposer leurs services. Ils proposent de nettoyer toits, voitures, pavés et façades, à grand renfort de produits toxiques. Une pratique évidemment interdite, qui fait des ravages écologiques.

Créé: 30.03.2012, 11h54

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.