Des ponettes dans la cafétéria de l’EMS

Cheseaux-sur-LausanneL’EMS Le Grand Pré a tenté une expérience couronnée de succès en faisant venir des équidés dans ses locaux

Vidéo: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cheval rendant visite aux malades alités dans un hôpital de Dijon (F). La vidéo mise en ligne ce printemps n’est pas passée inaperçue auprès des responsables de l’EMS Le Grand Pré à Cheseaux-sur-Lausanne, qui ont tout de suite eu envie de tenter l’expérience. «Cette expérience insolite s’inscrivait parfaitement dans notre philosophie, constate Jonathan Cogniasse, responsable animations du site. Nous avons en effet déjà un petit parc animalier avec deux chèvres et cinq poules pour favoriser le bien-être général.» Restait toutefois un détail à régler: où trouver l’équidé capable de se balader sur du carrelage?

«Faire remonter de bons souvenirs»

Jeudi après-midi, les résidents de l’EMS de la banlieue lausannoise ont cependant eu la surprise de voir débarquer dans leur cafétéria Étincelle et Tafta, deux ponettes shetland âgées de 8 et 11 ans. Les «oh!» les «ah!» et les sourires apparus sur les visages ont instantanément confirmé le bien-fondé du concept. «Mon mari aussi avait des chevaux: Henry et Paulette », a même lâché une résidente à la surprise générale, puisqu’elle est d’ordinaire très avare de ses mots.

Durant deux heures et avec des pauses régulières à l’extérieur, Étincelle et Tafta se sont laissé caresser, coiffer et même câliner par des groupes successifs. «Elles ont l’habitude de voir du monde et d’être en contact avec les gens. Je les utilise en effet pour des cours d’équitation pour enfants et des thérapies avec le cheval», expliquait leur propriétaire, Anouck Grin, de l’Écurie des Blonds à Belmont-sur-Yverdon. «Le cheval est très efficace pour travailler la confiance en soi ou la psychomotricité. Mais là le but est plutôt d’apporter du plaisir et de faire remonter de bons souvenirs.»

À l’issue de ce test, tous les responsables semblaient enthousiastes. «À la fin de la journée, plusieurs résidents m’ont demandé «quand ce sera la prochaine fois» ou s’il est possible d’en faire venir un encore plus grand», appréciait Jonathan Cogniasse. Le responsable compte donc mettre en place une nouvelle synergie avec l’écurie nord vaudoise pour organiser à un rythme régulier la venue de chevaux à Cheseaux, mais aussi se rendre sur place avec des résidents.

Créé: 10.11.2018, 09h09

Articles en relation

Les EMS coûtent-ils trop cher?

BILAN Quels sont leurs frais? D'où provient leur financement? La situation est-elle viable à long terme? Plongée dans les budgets des établissements. Plus...

Les premières olympiades entre EMS vaudois ont cartonné

Seniors Des résidents de onze institutions du canton se sont affrontés samedi dans différentes disciplines. But de ces jeux: sociabiliser. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.