Le port d’Ouchy offrira trente places de plus

LausanneDes études sont lancées pour sa rénovation et son agrandissement. Les travaux dureront jusqu’en 2024

L’étude en cours doit permettre d’amener le port à la capacité maximale autorisée par la concession de l’État de Vaud, soit 660 places.

L’étude en cours doit permettre d’amener le port à la capacité maximale autorisée par la concession de l’État de Vaud, soit 660 places. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lausanne lance la transformation du port d’Ouchy. Confrontée au vieillissement de certaines structures, à savoir les caissons flottants en béton qui forment les estacades, la Ville est contrainte de les remplacer. Elle profitera donc de cette intervention pour revoir plus globalement le fonctionnement du site.

L’objectif principal est de créer une trentaine de places d’amarrage en plus des 624 actuelles. «La sécurisation des places et des installations ainsi que l’adaptation des infrastructures et zones techniques aux attentes des usagers seront également incluses dans l’analyse», ajoute la Municipalité. Un groupe de concertation a été formé pour mettre au point un avant-projet d’ici à la fin de l’année. Il réunit tous les milieux concernés autour des services techniques de la Ville, des clubs sportifs et nautiques aux écoles de navigation en passant par les chantiers navals, le pêcheur Serge Guidoux, la Confrérie des Pirates et la Société de développement et des intérêts d’Ouchy (SDIO). «Il y a énormément d’usages au même endroit et il nous faut optimiser l’utilisation du port, à terre comme dans le bassin, indique le municipal de l’Économie, Pierre-Antoine Hildbrand. L’objectif est de rapprocher encore les Lausannois de l’eau, de faire cohabiter tous les acteurs et de maintenir l’attractivité touristique et économique du lieu.»

L’étude en cours doit permettre d’amener le port à la capacité maximale autorisée par la concession de l’État de Vaud, soit 660 places. Une trentaine d’amarrages seront ainsi créés, dont une dizaine reviendront au projet municipal de boat-sharing. Les autres permettront d’alléger un peu la liste d’attente, forte de 303 demandes en décembre dernier.

«Il faut saluer la concertation en cours et la volonté de préserver tous les intérêts, souligne Christophe Andreae, président de la SDIO. En ce qui nous concerne et en plus de l’augmentation de capacité, il nous paraît important de sécuriser les amarrages situés directement au bord du quai ou encore de libérer l’espace occupé par les dériveurs, en été, pour y aménager de meilleures terrasses pour les deux restaurants.» Si les sorties du port ne seront pas modifiées, son aménagement interne sera au cœur des discussions. «Nous réfléchissons par exemple à l’orientation des pontons pour mieux dégager la vue sur le lac depuis le quai. Peut-être que nous pourrions aussi présenter la Vaudoise en majesté, la mettre davantage en valeur pour les gens qui sortent du métro», envisage Pierre-Antoine Hildbrand. Côté sécurité, des bras d’amarrage (ou catwalks) pourraient être installés entre les bateaux, comme à Vidy, pour éviter qu’ils ne se percutent.

Les travaux, envisagés durant deux hivers à partir de fin 2022, sont estimés à 6,1 millions de francs. Les études en cours comptent pour 300'000 francs dans ce budget. (24 heures)

Créé: 22.02.2018, 06h47

Articles en relation

Ouchy pourrait accueillir dix bateaux à partager

Lausanne La Municipalité propose dix places d’amarrage spéciales pour rendre la navigation plus accessible Plus...

Rentré fourbu à Ouchy, le «Simplon» passera l’hiver en traitement

Patrimoine Après une saison harassante, le prestigieux bateau doit être requinqué avant sa rénovation prévue dès 2022. Les peintres, menuisiers et mécaniciens sont à son chevet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Macron et la France bloquée. Paru le 21 avril 2018.
(Image: Valott) Plus...