La possible fermeture de la moitié des postes inquiète les élus

LausanneUne interpellation du socialiste Arnaud Bouverat relève les préoccupations des élus qui souhaitent que les autorités s'engagent pour maintenir les postes des quartiers.

L'office de Poste de Bellevaux fait partie des bureaux lausannois qui sont menacés de fermeture.

L'office de Poste de Bellevaux fait partie des bureaux lausannois qui sont menacés de fermeture.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne est particulièrement touchée par les annonces de fermetures possibles de bureaux faites par La Poste la semaine dernière.

A lire: La saignée des offices de poste continue

Ainsi ce sont 50% des offices qui sont menacés: Bellevaux, Pontaise, CHUV, Tribunal Fédéral, Sévelin, Bourdonnette, Vers-chez-les-Blanc et St-Paul. Huit autres sont déclarés assurés jusqu'en 2020.

De quoi préoccuper les élus lausannois et notamment le socialiste Arnaud Bouverat, auteur d'une interpellation sur le sujet. A son sens, les menaces de fermeture posent deux types de problèmes. Celui de l'accès au service public d'une part, et celui de la détérioration des conditions de travail des employés d'autre part.

Il a posé une série de questions auxquelles le syndic, Grégoire Junod a répondu. Le socialiste a tout d'abord signifié l'inquiétude des autorités face à cette évolution de La Poste. Il a aussi déploré que le géant jaune pratique une communication d'annonces «en bloc, à Berne» sans avoir pris langue avec les autorités locales concernées.

Les préoccupations touchent tous les offices. Ceux qui sont situés dans des quartiers densément peuplés, tout comme ceux qui dénotent d'un «rapport à la ville», comme c'est le cas pour la Bourdonnette ou pour Vers-chez-les-Blancs.

Les critères d'évaluation de La Poste pour cibler certains offices ont aussi été questionnés. Ceux-ci ne sont «pas transparents», précise Grégoire Junod. Ils sont par ailleurs «toujours quantitatifs» et très rarement qualitatifs.

Entendre leur voix

Quant à savoir si Lausanne serait prête à coordonner une action des communes vaudoises, son syndic se déclare prêt à le faire. Les villes suisses pourraient aussi être amenées à «faire entendre leur voix». Non sans souligner que le problème des fermetures de bureaux de poste est aussi une question sensible pour les campagnes et les régions reculées. Il a ajouté que «la marge de manœuvre des collectivités publiques est modeste» dans ce dossier et que des actions citoyennes pourraient aussi se révéler utiles. «Ça a pesé par le passé.»

Une proposition originale a par ailleurs été formulée par le PLR Guy Gaudard, qui s'est demandé si la Ville ne pourrait pas elle-même fournir une partie des prestations qui seraient perdues si des fermetures de Postes venaient à se réaliser. «Difficile à mettre en pratique», mais pas totalement dénué d'intérêt, a rétorqué le syndic. Qui assure que les autorités lausannoises contacteront prochainement La Poste pour qu'elle précise ses intentions.

Une résolution largement soutenue par l'ensemble des partis politiques oblige d'ailleurs la Municipalité à prendre «toutes les mesures utiles pour maintenir le réseau actuel des offices de Poste lausannois».

Créé: 14.06.2017, 20h12

Articles en relation

La saignée des offices de poste continue

Service public Le géant jaune chiffre les effets de sa grande mue. Dans le canton de Vaud, c’est 49 bureaux qui pourraient bien disparaître dans les quatre ans à venir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.