Passer au contenu principal

Poursuivi pour s'être masturbé en plein cours HEC

Un homme s'est fait plaisir pendant une visioconférence. L'Université porte plainte mais se demande s'il s'agit vraiment d'un étudiant.

Entre 100 et 150 étudiants étaient en ligne quand «l'incident» est survenu.
Entre 100 et 150 étudiants étaient en ligne quand «l'incident» est survenu.
Keystone

Les étudiants de la filière HEC de l'Université de Lausanne ont été confrontés à «un incident», mardi, lors du cours Fixed Income and Credit Risk dispensé en ligne, COVID-19 oblige. C'est en tout cas ainsi que leur professeur qualifiera l'événement, par la suite.

En matinée, alors que le spécialiste s'exprime face caméra, schémas à l'appui, un dérapage survient à droite de l'écran, dans la mosaïque permettant d'apercevoir quelques-uns des participants à la visioconférence. A ce moment-là, ils sont entre 100 et 150 en ligne, estime l'Université. Si beaucoup ont désactivé leur caméra, laissant seulement apparaître leur nom sur fond noir, l'un d'entre eux est bien visible, en chemise blanche entrouverte. Or, il choisit de délaisser la finance pour s'adonner à l'onanisme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.