Passer au contenu principal

Du préfabriqué qui dure pour Auguste Piccard

Le gymnase lausannois a inauguré hier un pavillon de neuf classes monté en un temps record pour faire face à l’afflux d’élèves.

Le Gymnase Auguste Piccard a inauguré hier un nouveau pavillon sur son campus. Signe distinctif, il est sorti de terre en quatrième vitesse cet été afin d’être mis en service dès la rentrée d’août.

D’ordinaire, il n’y a pas grand-chose pour troubler la quiétude de la période d’examens. Mais au mois de juin dernier, les élèves ont eu droit à une petite animation, avec le montage de neuf nouvelles classes déposées une à une sur le campus à l’aide d’une grue. Pour assembler ces éléments modulaires, préfabriqués à 90% dans une usine alémanique, il aura fallu à peine trois jours, suivis de deux mois pour réaliser les finitions.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.