Prilly et Renens s’unissent pour «fabriquer» Malley

UrbanismeLes deux villes veulent créer une structure inédite pour superviser ensemble le développement du quartier et ses futurs équipements.

Le quartier de Malley tel qu'il pourrait se présenter. Hormis pour le Centre sportif, il s'agit de projections avant concours d'architecture et d'espaces publics.

Le quartier de Malley tel qu'il pourrait se présenter. Hormis pour le Centre sportif, il s'agit de projections avant concours d'architecture et d'espaces publics. Image: DR - Ville de Prilly

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le développement de Malley connaît une nouvelle avancée. Alors que la planification de deux des cinq tours prévues dans le quartier est actuellement à l’enquête, Prilly et Renens annoncent un partenariat inédit pour la gestion de cet énorme projet d’urbanisation. Les deux villes présentent un préavis commun afin de créer la «Fabrique de Malley», une structure intercommunale qui sera chargée de superviser le développement du quartier, mais aussi de gérer les projets d’équipements communautaires qui doivent venir avec.

«Nous avons passé dix ans à planifier Malley, nous entrons désormais dans la phase de mise en œuvre», explique Tinetta Maystre, municipale chargée de l’Urbanisme à Renens. La phase de planification, placée sous l’égide du bureau Stratégie et développement de l’Ouest lausannois (SDOL), arrive en effet à son terme. Le centre sportif est en chantier, le plan partiel d’affectation (PPA) Malley-Gare a été adopté, le PPA Malley-Viaduc est à l’enquête publique et le PPA Malley-Gazomètre doit lui emboîter le pas cette année.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici.

Au total, ces quatre zones de planification accueilleront environ 2800 habitants et 1600 emplois, sur un territoire où les deux communes sont étroitement imbriquées. Ensemble, celles-ci devront veiller par exemple aux raccordements routiers et en eau, mais aussi à la construction d’une école, d’une maison de quartier et d’une crèche. «Les investissements et les études nécessaires se feront en commun. Il nous faut donc une structure de gestion commune», indique Tinetta Maystre.

La Fabrique de Malley gérera des investissements d’un montant de plus de 67 millions de francs portés à parts égales entre Prilly et Renens, mais qui incluent 18 millions de francs de participations du Canton, de la Confédération et des propriétaires privés. Quant à son fonctionnement, il reposera sur 4 postes (3,5 équivalents plein-temps), en partie payés par une subvention cantonale de 200 000 francs par an. Au final, les deux communes se partageront à égalité des charges d’un peu plus de 2 millions de francs étalés sur cinq ans, qui sera la durée de vie de la Fabrique de Malley. «C’est le temps que nous estimons nécessaire pour passer le cap d’un quartier qui se met à vivre», précise Tinetta Maystre.

Concernant la gouvernance, elle sera confiée à un comité de direction composé de deux municipaux de chaque commune et d’autres représentants, notamment du Canton et des propriétaires. Une présidence tournante permettra de trancher lorsque ce sera nécessaire. À qui reviendra-t-elle en premier? «Ce n’est pas un enjeu à ce stade», souffle Tinetta Maystre.

(24 heures)

Créé: 12.03.2018, 18h13

Articles en relation

Deuxième test pour le bouquet de tours de Malley

Urbanisme Après le feu vert au projet Malley-Gare en 2016, Prilly met à l’enquête une nouvelle pièce du quartier, avec deux tours de 85 et 65 m. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...