Le procès de l'activiste aux mains rouges repoussé

Grève du climatLe jeune militant qui avait apposé une main peinte sur les murs du Crédit Suisse ne sera pas jugé ce lundi.

«Notre action, c’était la main de sang qui visait à informer le public du fait que les investissements du Crédit Suisse soutiennent massivement l’industrie pétrolière, et donc la production de gaz à effet de serre», expliquait le jeune homme, en septembre, dans nos colonnes.

«Notre action, c’était la main de sang qui visait à informer le public du fait que les investissements du Crédit Suisse soutiennent massivement l’industrie pétrolière, et donc la production de gaz à effet de serre», expliquait le jeune homme, en septembre, dans nos colonnes. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'activiste du climat qui avait apposé une main pleine de peinture rouge sur une paroi du Crédit Suisse, à Lausanne, ne sera finalement pas jugé ce lundi. Le président du tribunal a annoncé dans la matinée qu'il repoussait l'audience, estimant que la demi-journée prévue ne serait pas suffisante pour juger la cause.

«C'est un peu tardif mais nous ne pouvons pas le contraindre, réagit Me Xavier Rubli, avocat du jeune homme. Il est sûrement préférable de prévoir une journée entière mais mon client est très déçu de ne pas pouvoir se défendre. D'autant que l'électrocardiogramme des mesures fortes qui permettraient de sauver notre planète reste plat. Ce sont encore des semaines ou des mois de perdus.»

Un rassemblement de soutien était prévu devant le tribunal de Montbenon, à Lausanne, à l'appel du mouvement La Grève du Climat dont fait partie l'activiste. «Alors que de nombreuses personnes ont pris congé pour venir soutenir le prévenu, nous déplorons cette décision», écrivent les responsables sur Facebook.

Probablement pas avant 2020

La date de la nouvelle audience n'a pas encore été fixée, elle dépendra notamment de l'agenda du président, mais Me Rubli évoque déjà «l'année prochaine». Pour rappel, celle-ci se déroulera sans partie plaignante puisque Crédit Suisse a retiré sa plainte. L'infraction retenue, à savoir le «dommage à la propriété à l’occasion d’un attroupement formé en public», est poursuivie d'office.

L'avocat indique qu'il maintiendra ses demandes d'audition de témoins même si le président «a laissé entendre qu'il ne changerait pas de stratégie d'instruction» et qu'il les a toutes refusées jusqu'ici.

Créé: 02.12.2019, 12h02

Articles en relation

De la prison pour un mur constellé de gouache

Lausanne Militant pour le climat et candidat au Conseil national, Loris Socchi a recouru contre sa peine. Plus...

Des ténors du barreau s’engagent bénévolement en faveur du climat

Justice Condamnés pour une action dans les locaux de Credit Suisse, ils peuvent compter sur douze avocats, dont deux anciens bâtonniers. Plus...

«Ce sera le jugement de la jeunesse qui lutte pour sa survie»

Procès Les témoins voulus par la prestigieuse défense des activistes du climat ont été refusés. Tous sauf un: Jacques Dubochet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...