Renens: ils profitent du black-out pour cambrioler la bijouterie

Faits diversL’Ouest lausannois a été frappé par une panne électrique dans la nuit de mercredi à jeudi. Des inconnus en ont profité pour voler des bijoux en or

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les auteurs sont forcément du quartier! Ils ont profité de la coupure d’électricité dans l’Ouest lausannois pour cambrioler le commerce de ma femme, en pleine nuit.» Nurten Kaplan est la propriétaire de la bijouterie Nur’ten, à Renens. Elle a ouvert son commerce il y a deux mois à peine.

Et son mari a même fait des heures supplémentaires dans la nuit de mercredi à hier, mais, là, c’était pour constater les dégâts: à l’aide de grosses pierres, retrouvées à l’intérieur et à l’extérieur du commerce, des inconnus ont brisé la vitrine et fait main basse sur les bijoux en argent qui y étaient exposés. Une voisine aurait aperçu deux hommes devant la porte de la bijouterie, mais les auteurs courent toujours.

Panne de courant oblige, les caméras de surveillance de la bijouterie étaient hors service, mais pas le système d’alarme automatique, qui a détecté un bris de glace peu après 3?h?00 du matin. Une fois sur place, la société privée de surveillance a constaté un trou dans la vitrine. Les bijoux en or avaient été mis en sécurité durant la nuit, mais pas ceux en argent. Les cambrioleurs ont pris des colliers, des bagues, des boucles d’oreilles et des bracelets.

Créé: 12.04.2012, 16h44

Articles en relation

Coupure de courant dans l’Ouest lausannois

Electricité Cette nuit à 2h, plusieurs communes de l’Ouest et du Nord-ouest lausannois ainsi qu’une partie de la capitale vaudoise ont été plongées dans le noir. La coupure a duré de 20 à 60 minutes selon les quartiers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.