Les Pulliérans trient mal leurs déchets végétaux

DéchetsLa Commune pourrait être amenée à supprimer les conteneurs à compost, pollués par de trop nombreux sacs en plastique.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«STOP aux plastiques dans les déchets verts!» Cette injonction émane de la Commune de Pully. Le Service de la voirie a observé du laisser-aller dans le tri organique, ces derniers temps. «Une augmentation marquée de la présence de déchets inappropriés dans les conteneurs», plus précisément.

Trop d’habitants jettent leurs végétaux sans prendre la peine de les délivrer du sachet en plastique. «Ces nombreux sacs retrouvés au fond des conteneurs rendent la valorisation des végétaux en compost impossible», regrette la Direction des travaux et des Services industriels.

Conséquences: les conteneurs privés contenant ce type de sacs non biodégradables ne seront plus vidangés. Dans les écopoints, la situation est si préoccupante que la Commune «pourrait être malheureusement contrainte d’envisager la suppression des conteneurs à déchets verts si cette situation perdurait». Elle rappelle que seuls les sachets compostables munis de logos agréés sont les bienvenus. Les bennes seront bientôt décorées d’un autocollant montrant un sac barré d’une croix.

Problème récurrent

Le problème des résidus de plastique dans les déchets organiques est récurrent dans toutes les usines de traitement du canton, surtout depuis l’introduction de la taxe au sac (2013) et de l’engouement pour le compostage qui a suivi. En 2014, c’était la Ville de Nyon qui déplorait le mauvais tri de ses citoyens et la piètre qualité des déchets organiques livrés. Là encore, trop de plastique pour faire un bon compost.

En 2016, les autorités lausannoises décidaient de reconduire une campagne de sensibilisation sur le sujet. Une nouvelle opération se prépare du côté de Gedrel, la société assurant la collecte dans douze communes de la région lausannoise.

À noter que depuis janvier, les Lausannois ne sont plus tenus de séparer les déchets organiques (24 heures)

Créé: 13.04.2018, 21h38

Articles en relation

Lausanne va faire «digérer» ses biodéchets

Écologie Dès 2018, les habitants de la capitale ne trieront plus leurs restes crus et cuits. Visite de l’usine qui en fera désormais du biométhane et du compost. Plus...

Fini le tri des déchets végétaux crus et cuits

Lausanne Dès le 1er janvier, épluchures et restes de repas pourront être jetés dans les mêmes conteneurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...