Pully investit 3,4 millions pour le foot

SportLe gazon naturel sera remplacé par de la pelouse synthétique sur un terrain du Centre sportif de Rochettaz

Le Pully Football Club manque de surfaces d'entraînement. Les travaux prévus en 2018 permettront d'augmenter le nombre d’équipes. Image d'illustration.

Le Pully Football Club manque de surfaces d'entraînement. Les travaux prévus en 2018 permettront d'augmenter le nombre d’équipes. Image d'illustration. Image: PM - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une fois n’est pas coutume, il y avait des spectateurs, mercredi soir, au fond de la salle du Conseil communal. Des membres du club Pully Football s’étaient déplacés pour connaître l’issue du vote sur la mise en conformité des terrains de foot du centre sportif de Rochettaz. Ils sont repartis ravis. Les élus ont débloqué sans sourciller un crédit de 3,4 millions de francs.

L’un des deux terrains est en gazon naturel. Il sera revêtu de pelouse synthétique – plus résistante – et équipé de gradins. Le terrain sera élargi et dûment éclairé en vue d’être homologué par l’Association suisse de football pour la première ligue. A la clé: la possibilité, pour les équipes pulliéranes, de jouer sur place tous les matches de championnat.

Ces travaux permettront aussi au club d’organiser l’ensemble de ses entraînements à Rochettaz. «Il pourra proposer 15 heures supplémentaires d’entraînement par semaine, augmenter son nombre d’équipes et à nouveau reprendre des jeunes Pulliérans qu’il devait refuser par défaut d’infrastructures», précise la Municipalité dans son préavis.

Coup d'envoi dans un an
Le chantier devrait débuter au printemps 2018 et s’achever à la fin de la même année. Quatre cent huitante footballeurs fréquentent les terrains de Rochettaz. Environ 300 matches sont prévus cette saison.

Hasard du calendrier: au cours de cette même séance du Conseil, la conseillère et députée socialiste Muriel Thalmann défendait un postulat demandant une analyse des investissements communaux sous l’angle du genre et de l’égalité entre les sexes. Profitent-ils plus aux hommes – majoritaires sur les terrains de foot, a relevé l’élue – qu’aux femmes? Le gender budgeting est déjà pratiqué par Zurich et Bâle-Ville, notamment. «Nous demandons simplement que la Commune fasse un bilan de situation et se penche sur les impacts de ses décisions budgétaires sur les inégalités afin de les réduire», a expliqué Muriel Thalmann. Le centre et la droite n’y ont pas vu d’intérêt. Le postulat a été balayé avant même d’être examiné par la Municipalité. (24 heures)

Créé: 28.04.2017, 22h33

Articles en relation

Une cave high tech pour bichonner les vins de Pully

Viticulture La production et le stockage des crus de la Commune sont centralisés à Rochettaz pour 2,7 millions de francs Plus...

«Les budgets n’ont pas de sexe mais les politiques publiques en ont un»

Egalité Deux socialistes veulent que Lausanne et le canton analysent leurs budgets sous l’angle de l’égalité entre femmes et hommes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...