Passer au contenu principal

Pully promet une aide sur mesure aux aînés délogés

La Ville a repris contact avec les locataires de la place Neuve, chassés par l’extension de l’EMS voisin

L'EMS Pré de la Tour, sur la place Neuve de Pully. On voit à droite l'entrée de l'immeuble locatif qui sera vidé pour servir d'extension à l'EMS.
L'EMS Pré de la Tour, sur la place Neuve de Pully. On voit à droite l'entrée de l'immeuble locatif qui sera vidé pour servir d'extension à l'EMS.
Yvain Genevay- A

Tous les feux sont au vert pour l’agrandissement de l’EMS de la place Neuve, au centre de Pully. Le Canton a confirmé son soutien financier à ce projet estimé à 9 millions de francs, qui avait provoqué un tollé en 2017.

Les autorités avaient alors résilié les baux de tous les habitants de l’immeuble accolé à l’EMS Pré de la Tour, en vue de transformer les lieux en extension. Devant la levée de boucliers des locataires – des personnes âgées, pour la plupart – la Municipalité avait rétropédalé et annulé les résiliations.

Soucieuse qu’on ne lui reproche plus son insensibilité quant au sort de ces locataires seniors, la Municipalité vient de leur envoyer un courrier. La lettre indique qu’«il apparaît indispensable de prendre le temps utile à l’examen de votre situation personnelle afin de vous accompagner dans la recherche d’une solution de relogement adéquate pour vous». Les autorités annoncent qu’elles prendront contact avec les habitants durant la deuxième partie de l’année pour fixer une entrevue, «identifier vos besoins et trouver ensemble des solutions adaptées».

«Nous avons presque tous plus de 80 ans dans l’immeuble. À cet âge-là, déménager est quelque chose d’important. S’il n’y a plus d’environnement social, ce serait vécu comme un manque insupportable»

Sur les 15 appartements de l’immeuble, 7 sont encore occupés par des personnes avec un bail à durée déterminée. C’est le cas de Jean-Claude Borgeaud. «Je suis l’un des derniers résistants, sourit le retraité. Depuis 2017, il y a eu des décès, des personnes parties en EMS ou en appartement protégé… Moi, je ne fais pas de blocage par rapport au déménagement mais j’attends un lieu de vie qui ne m’éloigne pas de mon cercle social et des services de proximité. Nous avons presque tous plus de 80 ans dans l’immeuble. À cet âge-là, déménager est quelque chose d’important. S’il n’y a plus d’environnement social, ce serait vécu comme un manque insupportable.»

Le syndic de Pully, Gil Reichen, espère lancer les travaux fin 2021- début 2022. La date butoir de départ des locataires n’est pas encore fixée. Il en sera sûrement question lorsque le rachat de l’EMS Pré de la Tour par la Commune sera soumis au vote du Conseil communal.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.