Passer au contenu principal

Le quartier du Closalet est visé par un référendum

L'Association pour un développement raisonnable d'Épalinges a 30 jours pour récolter 898 signatures.

Le lotissement accueillerait 365 habitants et 45 emplois dans un cadre verdoyant, à côté de la route de Berne.
Le lotissement accueillerait 365 habitants et 45 emplois dans un cadre verdoyant, à côté de la route de Berne.
DR

L’Association pour un développement raisonnable d’Épalinges n’a jamais caché ses intentions. Mardi, elle a annoncé le lancement d’un référendum contre le plan de quartier du Closalet. Celui-ci a été voté il y a déjà un an par le Conseil communal, mais il vient seulement d’être approuvé par le Canton après des mois d’attente. Or, c’est la validation étatique qui fait démarrer le délai référendaire.

Ce nouveau lotissement doit accueillir 365 habitants et 45 emplois à deux pas de la route de Berne, sur un terrain de 5 hectares. C’est le fonds de prévoyance du Crédit Agricole qui porte ce projet. L’Association a jusqu’au 15 novembre pour récolter 898 signatures, indique l’un de ses fers de lance, Jean-Edgar Rodondi. Certains de ses membres ont aussi fait recours auprès du Tribunal cantonal contre la levée de leurs oppositions, précise-t-il.

Le Closalet est le dernier projet en date, et non des moindres, s’inscrivant dans la logique de densification urbaine d’Épalinges. Ce quartier est bien pensé, bien intégré et proche des transports publics, soutiennent ces partisans. En face, on dénonce un développement effréné de la bourgade, nuisible sur le plan de la qualité de vie des habitants. Les partis politiques eux-mêmes sont divisés, parfois même à l’interne. Globalement, la gauche a soutenu le plan de quartier tandis que l’UDC s’y est opposée. Le PLR a une position plus nuancée, n'étant ni pour ni contre, et souhaite à tout le moins que les citoyens puissent s’exprimer dans les urnes. Deux élus libéraux-radicaux font campagne au sein de l’association référendaire, mais «sans engager leur parti», soulignait la section dans un communiqué il y a quelques mois.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.