Un quartier révolutionnaire sort de terre

ThierrensLes quatre petits immeubles en cours de construction utilisent des techniques traditionnelles mais seront équipés de tous les moyens possibles pour produire de l’énergie.

Arrivée du réservoir, pièce centrale des ressources énergétique.

Arrivée du réservoir, pièce centrale des ressources énergétique. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Avec le chantier en cours du quartier EcoThierrens, la construction durable est en train de franchir un nouveau pas. Cet ensemble de quatre petits immeubles sera en effet le premier quartier du pays labellisé Minergie P, A et ECO. «Le but est d’être en indépendance énergétique totale, voire de pouvoir revendre une partie de l’électricité produite», expliquait vendredi l’initiateur du projet, Marc Ponzio, lors d’une cérémonie marquant l’arrivée d’un réservoir d’eau chaude d’une capacité de 85'000 litres.

Quinze appartements de 2,5 à 4,5 pièces sont en train de voir le jour. Des constructions traditionnelles, mais équipées de tous les moyens possibles pour produire de l’énergie. Façades, balcons et allée centrale produiront de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques, les toits seront recouverts de panneaux solaires à double production (thermique et photovoltaïque) et une petite éolienne valorisera les brises locales.

Techniques de hippies

«Toutes ces techniques existaient déjà dans les bouquins de hippies californiens que je lisais dans ma jeunesse, rappelle l’entrepreneur. Ce qui est nouveau, c’est de pouvoir les utiliser toutes simultanément grâce à de nouveaux outils informatiques de gestion.» Habitant sur la parcelle où se construisent les immeubles, Marc Ponzio se réjouit d’y emménager et de déménager ses bureaux de Lucens dans son habitation actuelle.

Le réservoir central arrivé vendredi récupérera l’eau chauffée par le soleil sur les toits pour alimenter les chauffages, les douches et les robinets. La production d’électricité sera donc disponible pour l’éclairage, le fonctionnement des appareils… et celui des voitures.

Bon investissement

Les prix d’achat ou de location des appartements comprennent en effet la mise à disposition journalière d’une quantité de courant permettant de parcourir 60 km en voiture. De quoi faire un aller-retour jusqu’à une place de travail à Lausanne, Moudon ou Yverdon. Pour pouvoir en disposer en tout temps, le quartier sera équipé de batteries d’une capacité de 500 kWh, à comparer aux 90 kWh d’une batterie de Tesla.

A 5800 fr. par mètre carré, les tarifs seront un peu supérieurs aux prix du marché dans la commune. Mais similaires à l’offre du côté du Mont-sur-Lausanne, par exemple.

Trois appartements ont déjà été vendus, dont un à Nicolas Matthey: «Vu les taux pratiqués par les banques, j’ai pensé que c’était une bonne idée d’investir dans ce projet qui m’enthousiasme techniquement. Et puis ça me plaît de le soutenir, parce qu’on ne pourra pas continuer à vivre longtemps en gaspillant les ressources.» Plusieurs appartements sont encore disponibles à la vente ou à la location.

Créé: 20.11.2016, 19h46

Articles en relation

La Ville inaugure ses 133 apparts aux Fiches

Lausanne Les huit immeubles flambant neufs font partie du programme «3000 logements» visant à répondre à l’augmentation de la population. Plus...

La campagne sur Malley-Gare a été électrique

Prilly Avant la votation du 27 novembre, le syndic prilléran croise le fer avec le porte-drapeau du non à ce projet urbanistique géant. Débat. Plus...

Une fermette au Boiron pour les scouts de Nyon

Jeunesse Délogé par le projet d’écoquartier, le groupe des Trois-Jetées sera relogé dans une vieille maison communale. Mais pas avant quelques années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...