Quinze jeunes agressent des policiers à Renens

Ouest lausannoisPlusieurs jeunes ont été interpellés vendredi soir après des violences contre les agents à la gare de Renens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi vers 22h30, trois patrouilles de l'Ouest lausannois ont été dépêchées à la gare de Renens, où une quinzaine de jeunes entre 15 et 25 ans importunaient des passants. Provoqués et insultés, les agents ont été agressés à coups de jets de pierres et de bouteilles, indique la police cantonale dans un communiqué. La gendarmerie et la police ferroviaire ont dû être appelées en renfort. Au total, une vingtaine de policiers et deux chiens ont été engagés.

Six hommes, dont des mineurs, ont été interpellés. Ils étaient sous l'emprise de l'alcool et de produits stupéfiants. Deux d'entre eux ont passé la nuit en cellule. Tous ont été dénoncés au règlement général de police pour incivilités.

Personne n'a été blessé. Des dégâts ont été constatés dans les WC de la gare. Des agents sont restés sur place jusqu'à minuit.

Les jeunes sont domiciliés dans la région lausannoise et certains sont connus de la police.

Cet événement a nécessité l'intervention de 3 patrouilles de la Police de l'Ouest lausannois, de 5 patrouilles de la Gendarmerie vaudoise et de 2 patrouilles de la Police ferroviaire, soit 20 policiers. Deux chiens ont également été engagés.

Créé: 09.03.2013, 15h19

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.