Les radars crépitent toujours autant à Lavaux

SécuritéLa police de Lavaux annonce près de 26'000 excès de vitesse en 2017. Elle «rendra» 630'000 francs aux communes.

«Nous n'avons pas de radaristes qui œuvrent à 100%», a lancé le commandant de l'APOL pour répondre «aux discussions carnotzets».

«Nous n'avons pas de radaristes qui œuvrent à 100%», a lancé le commandant de l'APOL pour répondre «aux discussions carnotzets». Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le commandant Eugène Chollet s’est autorisé «une remarque destinée aux discussions de carnotzets», mardi, lors du rapport annuel de l’Apol (Association Police Lavaux). Non, son corps de police n’a pas «de radaristes qui œuvrent à 100%». Un moyen de calmer ceux que les chiffres présentés ce soir-là pourraient exciter. En effet, malgré une légère baisse (240 de moins qu’en 2016), le nombre de flashs culmine encore à 25'901 pour l’année 2017. À noter que les infractions les plus graves reculent aussi avec 420 dénonciations à la préfecture et 86 au Ministère public (contre 432 et 90 l’année précédente). L’excès de vitesse le plus marqué a une nouvelle fois été enregistré sur la route cantonale sous le Dézaley par un automobiliste flashé à 154 km/h au lieu des 80 km/h autorisés.

Les amendes d’ordre sont elles aussi en léger recul (11'121 contre 11'689 en 2016), alors que les cambriolages connaissent une chute beaucoup plus importante (90 contre 133). «Cette baisse est en conformité avec les résultats national et cantonal», indique Eugène Chollet. Le nombre d’interventions est par contre en augmentation (3173 contre 3107). «Cela ne veut pas dire qu’il y a une augmentation des problèmes mais se traduit bien par l’établissement d’un lien de confiance police-population.»

Sur le plan financier, l’Apol va à nouveau «rendre» de l’argent à ses communes partenaires, à savoir Lutry, Bourg-en-Lavaux, Chexbres, Puidoux, Saint-Saphorin et Rivaz. «Notre rigueur budgétaire, conjuguée avec une approche entrepreneuriale, nous permet de restituer 630'000 francs cette année», annonce le commandant. Le corps de police avait déjà rendu 733'769 francs en 2015 puis 800'284 francs en 2016.

À noter que les policiers ont récemment bénéficié de deux aménagements sociaux. «Les autorités politiques ont décidé de répondre à des demandes récurrentes. Depuis le 1er juillet 2017, le personnel a un horaire de quarante heures, contre quarante-deux auparavant. Et depuis le 1er janvier 2018, ils ont droit à une semaine de vacances supplémentaire, soit cinq au lieu de quatre». (24 heures)

Créé: 20.04.2018, 17h29

En chiffres

263 personnes ont été interpellées durant l’année 2017. La plupart ont simplement fait l’objet d’une procédure d’identification mais 24 d’entre elles ont été arrêtées et 6 ont terminé en cellule.
14
inondations ont été recensées contre seulement 3 en 2016
et 6 en 2015.
190 interventions ont eu lieu en lien avec des animaux. Près de 100 cas de vagabondages ont mobilisé les policiers, mais ces derniers ont aussi agi pour
des disparitions, des litiges ou des morts.
0 vol de voiture cette année, alors qu’il y en avait eu 7 en 2016 et 12 en 2015.

Articles en relation

Un radar de la route de Berne rapporte des millions

Lausanne Ce boîtier situé à la route de Berne, non loin du chemin de la Fourmi, flashe nettement plus que tous les autres. Plus...

«Un radar doit pouvoir distinguer une éolienne et un avion»

Grand Conseil Jacqueline de Quattro a égratigné l’armée, mardi. Elle l’appelait à «revoir» ses radars pour éviter les crashes d’avions. Plus...

Un radar installé «pour plusieurs jours» à Prangins

Contrôle Depuis le printemps dernier, la route Suisse est limitée à 50km/h entre Nyon et Prangins. Lundi, la police sortait la grosse artillerie. Plus...

Articles en relation

La police de Lavaux rend 800'000 francs aux communes

APOL L’Association de Police Lavaux a vanté sa maîtrise des coûts lors de son rapport annuel. Et évoqué une baisse des infractions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.