Passer au contenu principal

Une rampe en tire-bouchon pour relier Renens et Prilly

La gare de Malley va disposer d’un passage unique en son genre pour la mobilité douce, avec une rampe hélicoïdale destinée aux cyclistes.

C’est pour l’avenir que Prilly et Renens vont construire ensemble un passage sous les voies CFF, à l’ouest de la gare de Malley. Car, dans l’immédiat, les quartiers planifiés au sud attendent encore d’être construits. Mais les deux communes veulent profiter du chantier des CFF pour installer un passage garantissant une mobilité douce entre le nord et le sud des voies.

Le projet retenu pour cette réalisation est une rampe originale qui permettra aux cyclistes et aux piétons de faire ce lien. Son nom de code est le passage inférieur des Coulisses. «Ce sera les Champs-Elysées de Prilly et Renens», lance le syndic de la première, Alain Gillièron. Cette emphase se veut symbolique de ce qui devrait être la première réalisation commune aux deux collectivités. Voilà qui vient confirmer la collaboration étroite qui se noue dans l’Ouest lausannois, dans le cadre du développement de l’agglomération.

La construction promet de relier Renens, le Centre sportif de Malley, les tours et le quartier du Gazomètre. «C’est un projet majeur pour Malley, est c’est aussi une première en Suisse», souligne Alain Gillièron. C’est en effet une rampe hélicoïdale qui est prévue pour permettre aux cyclistes de franchir les 7 mètres de dénivellation séparant le nord et le sud des voies. Les piétons, eux, devront compter les marches d’escaliers disposées au centre de cette construction baignée d’un puits de lumière. «Lorsqu’on a soumis le projet au Canton, l’administration a cherché un ouvrage similaire pour savoir quelles normes devaient être appliquées, mais il n’y en a pas», s’amuse Alain Gillièron.

Avec sa pente de 10%, la rampe en tire-bouchon promet de solliciter les mollets. Mais deux ascenseurs sont également prévus dans la structure. Reste que les cyclistes s’y croiseront en montée et en descente. «Il est à noter que ce concept d’ouvrage est unique en Suisse et que ce sera à l’usage que diverses adaptations sécuritaires seront prises», souligne la Municipalité de Renens. En charge de l’Urbanisme, la municipale Tinetta Maystre ajoute: «Nous sommes conscients que cette descente ne va pas intéresser que les cyclistes et nous surveillerons l’usage qui en sera fait.»

Le passage inférieur des Coulisses prévoit des accès aux quais de la halte de Malley et, au sud, il débouchera sur la future place de la Coulisse, prévue dans le plan d’aménagement. Une allusion théâtrale que l’on doit à la scène toute proche de Kléber-Méleau.

L’ouvrage est d’importance. Il coûtera près de 16 millions que se répartissent Prilly et Renens à parts égales (plus de 2 millions), ainsi que le Canton et la Confédération. Fait notable, les acteurs privés qui construiront les quartiers voisins participeront également. Le tout devra se réaliser dans un agenda serré, en profitant des travaux opérés par les CFF. Si les élus communaux acceptent le projet, les travaux pourraient commencer au printemps prochain, avec pour objectif de s’achever juste avant la tenue des Jeux olympiques de la jeunesse, en janvier 2020.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.