Raymond Burki accepte de remettre ça

DessinL’ancien dessinateur de «24 heures» a repris ses crayons, il publie un recueil désopilant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pendant une longue année, il n’a plus dessiné. La canne à pêche du rentier AVS avait remplacé le crayon. Puis, un matin de janvier 2015, à Paris, les frères Kouachi pénètrent dans les locaux de Charlie Hebdo et abattent onze personnes au fusil d’assaut. Parmi elles, les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski. La mort de ses frères en impertinence déchire Burki. La presse du monde entier l’appelle, lui demande de réagir, d’expliquer l’inexplicable; et lui se dit que, devant l’urgence, il ne peut plus continuer à se taire.

«Pendant une longue année, il n’a plus dessiné. La canne à pêche du rentier AVS avait remplacé le crayon»

Son crayon reprend alors la parole, et Facebook et Twitter lui serviront de supports. Il y fait un tabac, comme d’habitude. L’un de ses dessins a frôlé, tout récemment, le million de vues. De quoi donner des idées à son fils Stanislas, qui bosse chez Bab-Consulting, boîte de communication fondée à Cully par Michel Horwath, ancien d’Edipresse. Autour d’une fondue, les deux compères, qui viennent de fonder les Editions Tchoberthe, proposent donc à Burki de remettre ça et de publier un recueil de ses dessins d’actualité. Le bonhomme est emballé par le nom de la maison d’édition mais rechigne, sans doute par crainte de perdre sa liberté, puis se laisse finalement convaincre par amour, par amitié et par un produit qui est davantage une aventure commune, inédite, qu’un projet éditorial.


Raymond Burki, attentif, chez l’imprimeur belge Daneels. Image: DR

Et l’aventure a été belle, ils nous le jurent, ponctuée de fous rires et d’un mémorable voyage en Belgique, siège de l’imprimerie Daneels et patrie de la BD. Le résultat paraît demain et s’intitule Burki remet ça: 62 dessins désopilants et de splendides photos de l’auteur, signées Jean-Claude Boré. (24 heures)

Créé: 09.11.2016, 17h51

Vidéo

«Ces cinq dessinateurs étaient des plumes extraordinaires»



En janvier, Raymond Burki faisait part de son désarroi lors du vernissage de l'expo «Relire Charlie» organisée à la Maison du dessin de presse à Morges un an après le drame.

Vidéo: Anetka Mühlemann

«Burki remet ça»



Le livre est en vente sur www.tchoberthe.ch
au prix de 39 francs,
et dans les bonnes librairies

Articles en relation

Burki n'est pas encore rangé des crayons

Epalinges Tout jeune retraité, le dessinateur des Vaudois reçoit jeudi soir le Mérite 2014 de sa commune où il réside depuis 28 ans. Plus...

Burki, 8000 dessins, 38 ans d’humour fou dans 24 heures

Salut! Il aura 65 ans, l’âge de la retraite, le 2 septembre prochain, mais c’est aujourd’hui samedi que paraît l’ultime fresque de cet as de la caricature et de la dérision adoré des lecteurs. Plus...

Le quiz de vos caricatures préférées de Burki

Humour Pour chaque dessin de presse, Raymond Burki débutait par une esquisse. Saurez-vous décrypter ces oeuvres? Plus...

Galerie photo

Burki, 38 ans de dessins de presse

Burki, 38 ans de dessins de presse Notre dessinateur Raymond Burki avait pris sa retraite en 2014. A cette occasion, il avait sélectionné et commenté ici un dessin pour chacune des 38 années de sa carrière à 24 heures.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.