Passer au contenu principal

René Burri dépose ses photos au Musée de l'Elysée

René Burri dépose ses archives au Musée de l'Elysée à Lausanne.

Le reporter photographe Rene Burri effectue un autoportrait a l'aide de son appareil photo Leica devant une des ses images lors d'une conference afin de presenter la donnation du Fonds Rene Burri au Musée de l'Elysée.
Le reporter photographe Rene Burri effectue un autoportrait a l'aide de son appareil photo Leica devant une des ses images lors d'une conference afin de presenter la donnation du Fonds Rene Burri au Musée de l'Elysée.
Keystone
Une hall CFF accueillera la plate-forme pôle muséal pour le futur Musée cantonal des Beaux-Arts ce lundi 3 juin 2013 a Lausanne.
Une hall CFF accueillera la plate-forme pôle muséal pour le futur Musée cantonal des Beaux-Arts ce lundi 3 juin 2013 a Lausanne.
Keystone
Le reporter photographe René Burri photographie avec son appareil photo Leica lors de la conférence qui présente la donation du Fonds René Burri au Musée de l'Elysée dans une hall CFF qui accueillera la plateforme du pôle muséal pour le futur Musée cantonal des Beaux-Arts ce lundi 3 juin 2013 à Lausanne.
Le reporter photographe René Burri photographie avec son appareil photo Leica lors de la conférence qui présente la donation du Fonds René Burri au Musée de l'Elysée dans une hall CFF qui accueillera la plateforme du pôle muséal pour le futur Musée cantonal des Beaux-Arts ce lundi 3 juin 2013 à Lausanne.
Keystone
1 / 8

L'artiste de 80 ans est l'un des plus grands photographes suisses. Il l'est l'auteur d'un cliché de Che Guevara fumant le cigare qui a fait le tour du monde.

Pour attirer ces archives, «un système complexe et un peu innovant» a été mis en place, a expliqué lundi Sam Stourdzé, le directeur du Musée de l'Elysée. Une Fondation René Burri, hébergée par le musée, va voir le jour à Lausanne. Par convention de dépôt, le fonds sera confié à l'Elysée pour une durée de 20 ans, renouvelable.

L'Etat de Vaud, de son côté, financera un poste de conservateur pour inventorier et gérer la collection, ce qui représente un montant de l'ordre de 200'000 francs par an, a indiqué la conseillère d'Etat Anne-Catherine Lyon. Un énorme travail d'inventaire reste à faire.

Patrimoine et commercial

«Nous différencions l'aspect patrimonial et commercial», a expliqué Sam Stourdzé. «La partie commerciale reste entre les mains de René Burri et de sa famille. Nous garantissons le devenir de l’œuvre pour les générations à venir.»

René Burri n'a pas caché qu'il désespérait de trouver une solution pour assurer l'avenir de son oeuvre. «Que faire des milliers et milliers de planches accumulées depuis les années 50 ?».

La collection devrait rassembler quelque 30'000 images. Une grande exposition René Burri devrait voir le jour d'ici cinq ans au Musée de l'Elysée, à Lausanne.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.