Renens accueille un festival des bricoleurs 2.0

ManifestationLemanMake veut faire connaître les makespace et fablabs romands, ces lieux où petits et grands peuvent fabriquer toutes sortes d’objets avec leurs mains.

Claude et Theo Logean lors de la première édition du festival en 2015 à Nyon.

Claude et Theo Logean lors de la première édition du festival en 2015 à Nyon. Image: YVAIN GENEVAY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Organisée une première fois à Nyon en 2015, la manifestation connaît cette année sa 2e édition avec pour but de populariser le mouvement des makers. Les makers? Ce sont des bricoleurs nouvelle génération, qui s’intéressent autant aux technologies qu’aux bons vieux outils, le tout dans un seul but: fabriquer des objets de leurs dix doigts.

Le festival proposera des ateliers pour petits et grands, des conférences, mais aussi des stands non commerciaux qui présenteront plusieurs makerspaces et fablabs romands. Ces espaces qui mettent à disposition du matériel pour bricoler se sont multipliés ces dernières années, à Genève, Lausanne, Renens ou encore Neuchâtel.

«Nous avons créé ce festival pour faire connaître tous ces passionnés qui bricolent en Suisse romande et pour montrer au public qu’il y a plein de moyens de fabriquer des objets avec ses mains», s’enthousiasme Marc Wettstein, organisateur de la manifestation.

Créé: 28.09.2018, 09h56

Infos pratiques

LemanMake
samedi 29 et dimanche 30 septembre à Renens.

Adultes: 10 fr.
Moins de 16 ans: gratuit.

Toutes les infos sur:
lemanmake.org

Articles en relation

Nyon accueille le premier grand festival de la bricole

LemanMake «Makers» de tout poil sont attendus en juin à la première foire de l’ingéniosité Plus...

Les bricoleurs 2.0 créent leurs rêves à Renens

Innovation Créatifs, ingénieurs ou passionnés, ils sont des dizaines à bidouiller leurs projets dans un atelier unique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.