A Renens, le tram remplace les caisses de bières

AchatL’Etat a finalement réussi à acquérir la halle Heineken où devrait être construit le garage-atelier du futur tram Flon-Renens.

Le géant de la bière quittera Renens pour un entrepôt à Denges. Le déménagement devrait intervenir d'ici à l'été.

Le géant de la bière quittera Renens pour un entrepôt à Denges. Le déménagement devrait intervenir d'ici à l'été. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En devenant propriétaire du dépôt Heineken, le Canton enlève un caillou dans la chaussure du tram. Ou plutôt du «projet» de tram. Car la route est encore longue avant la pose des rails entre le Flon et la gare de Renens. Située dans le prolongement du dépôt des TL à Perrelet, la halle du brasseur occupe un emplacement stratégique pour le futur tram. C’est en effet à cet endroit précis qu’il est prévu de construire l’atelier-garage de cette ligne.

La transaction ne s’est pas faite toute seule. Elle a nécessité de longs mois de négociations. «Renens est un endroit idéal pour nous et un déménagement apporte toujours des défis supplémentaires», relève Jan Freitag, communicant pour le géant de la bière. «Nous avions deux objectifs, explique Nuria Gorrite, conseillère d’Etat en charge des infrastructures. Il fallait trouver un accord financier et éviter que Heineken quitte le canton.» L’Etat de Vaud a proposé onze sites différents au brasseur.

Montant inconnu
«Mais aucun ne nous convenait», explique Jan Freitag. Finalement, Heineken s’installera dans un entrepôt à Denges. «Nous devrions déménager durant le premier semestre de cette année», précise le porte-parole de la marque. Quelques travaux sont nécessaires avant de pouvoir effectuer le transfère d’activité. Les deux parties ne souhaitent pas communiquer le montant de la transaction. Le Canton de Vaud a recouru au Fonds pour l’acquisition de droits réels et immeubles de réserve (FAIR) pour acheter la propriété. «Avec le FAIR, l’Etat peut agir rapidement, explique Nuria Gorrite. Nous faisons une avance aux TL qui sera l’exploitant du tram. Ils nous rembourseront par la suite.»

Horizon dégagé
Du côté de Renens, l’horizon semble donc se dégager. D’autant plus que l’entreprise Camion Transport, également installée sur le chemin du futur tram, déménagera, elle, dans la zone industrielle d’Aclens. «C’est la prochaine réalisation de la route cantonale 177, dont le crédit de construction a été voté par la Grand Conseil, qui permet cette relocalisation de Camion Transport», souligne la conseillère d’Etat. En revanche, la partie lausannoise du projet se présente moins bien. Le tram a encore de nombreux obstacles à franchir. «Il y a un léger retard», constate Nuria Gorrite. L’arrivée du tramway sur la place de l’Europe, au Flon, a été redessinée. L’Office fédéral des transports a donc demandé une mise à l’enquête complémentaire. Celle-ci devrait débuter à la fin de ce mois.

En parallèle, la procédure d’approbation des plans sur l’entier du projet de tram Lausanne-Renens se poursuit. L’Administration fédérale doit encore traiter les oppositions. Une fois ces dernières levées, les opposants auront toujours la possibilité de recourir au Tribunal administratif fédéral. Il paraît donc peu probable que les premiers coups de pioche soient donnés cette année encore. (24 heures)

Créé: 08.01.2015, 10h37

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...