Passer au contenu principal

A Renens, le ton se durcit entre Muni et squatters

Les occupants de deux immeubles en instance de démolition refusent de partir. Entre eux et l’Exécutif communal, les accusations fusent.

A Renens, deux bâtiments assez vétustes à la rue de l’Avenir sont l’objet de tensions entre la Municipalité et les occupants.
A Renens, deux bâtiments assez vétustes à la rue de l’Avenir sont l’objet de tensions entre la Municipalité et les occupants.
Vanessa Cardoso

Le chantier de démolition devait commencer lundi. Mais c’était compter sans la volonté des occupants de rester. A Renens, deux bâtiments assez vétustes à la rue de l’Avenir 5 et 7, propriété de la Commune, sont l’objet de tensions entre la Municipalité et des personnes qui l’occupent illégalement, tolérées jusqu’ici par les autorités. Des squatters, selon les membres de l’Exécutif renanais, des habitants, selon les termes de ces occupants.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.