Renens et Prilly avancent la première pièce du puzzle de Malley

UrbanismeLe plan de quartier Malley-Gare, première étape dans la transformation de la friche, va être soumis aux deux conseils communaux. Chaque commune verra pousser une tour

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pensée depuis plus de dix ans, la planification de la plaine de Malley arrive à l’heure du concret. Le premier des quatre plans de quartier prévus pour le site, à savoir Malley-Gare, va être soumis à l’approbation des organes délibérants de Renens et de Prilly. Après la construction de la halte RER Prilly-Malley en 2012, c’est une nouvelle étape importante de la mue colossale qui attend le secteur.

Cette première phase concerne les terrains de 16 000 m2, propriétés des CFF et de la Ville de Lausanne et immédiatement adossés au sud de la halte CFF. Des petits bouts de rien où il reste à peu près tout à faire. Concrètement, ce plan de quartier prévoit la construction de deux tours et de deux places publiques, l’une entre deux immeubles et l’autre en guise de parvis à la halte CFF. Il vise aussi la création d’une avenue de Malley au sud, reliée à la rue de l’Usine à Gaz au sein d’une zone 30 km/h. Finalement, les limites communales de Prilly et de Renens seront déplacées sans modification du solde.

Ambitions très fortes

«Les ambitions sont très fortes, nous voulons quelque chose d’urbain, de dense et de mixte pour Malley-Gare, explique Tinetta Maystre, municipale de l’Urbanisme et des Travaux de la Ville de Renens. Des bâtiments hauts, mais aussi de belles places avec une perméabilité piétonne.» Les deux tours pourraient s’élever jusqu’à 63 m côté Renens et 77 m côté Prilly. «C’est un maximum, mais il ne sera pas forcément atteint. Il est aussi possible de faire plus petit et plus large. L’objectif est de laisser les architectes trouver la meilleure solution», précise Alain Gillièron, syndic de Prilly. Le concours doit être lancé dans le courant de l’année. Le plan de quartier devrait, quant à lui, être terminé au plus tard en 2022.

Si plusieurs opposants sont déjà sortis du bois, les Municipalités restent confiantes. Le préavis comprend d’ailleurs la réponse à onze oppositions et observations, sur les tours mais aussi sur le stationnement ou le trafic routier. «C’est un plan de quartier qui est à la hauteur de l’ambition du site et sur lequel il y aura une grande mixité, notamment de logements, répond Alain Gillièron. Ça rassurera peut-être ceux qui pensent que l’on fait ça pour le fun ou pour dépenser de l’argent sans compter. Si un malaise existe, je reste persuadé que l’avenir nous donnera raison.»

«Si un malaise existe, notamment concernant les tours, je reste persuadé que l’avenir nous donnera raison»

L’un des objectifs avérés est aussi de créer un quartier exemplaire énergétiquement et quasiment autonome. Les CFF ont notamment accepté de se soumettre au label «site 2000 watts», tandis que les places de stationnement seront volontairement limitées sur la zone. «La halte est déjà venue réveiller ce site, mais avec l’arrivée du futur tram, la 4e voie CFF entre Lausanne et Renens, la création d’un passage sous-voies de mobilité douce et la requalification de l’avenue du Chablais, la mobilité va être transformé en profondeur», souligne le syndic de Prilly. Lequel devra aussi composer avec la possible installation de la patinoire provisoire, durant les travaux du centre sportif. Toujours en discussion, le projet pourrait connaître des avancées d’ici à la fin du mois de mai.

Après Malley-Gare viendra notamment le plan de quartier Malley-Gazomètre, auquel il est lié dans le projet «Coulisses». Ce dernier prévoit entre autres la création d’un parc public, d’une école, d’une garderie, de places d’accueil pré et parascolaires ou encore d’une maison de quartier.

Créé: 18.04.2016, 15h03

En chiffres

340 places de parc destinées aux voitures, contre plus de 700 pour les vélos et 55 pour les motocycles.

420 nouveaux habitants et 600 nouveaux emplois.

52'500 mètres carrés de surface plancher, soit un coefficient d'utilisation du sol de 3,23.

Articles en relation

Avant la tour, une buvette s’érige au Galicien

Prilly Le viaduc de Prilly-Malley sera le décor de concerts, d’apéros et de débats sur l’avenir de la friche. Ouverture le 20 avril. Plus...

Un front citoyen actif contre les projets de Malley

Prilly Une série d’oppositions ont été formulées contre le plan d’affectation cantonal par des associations. Mais les autorités sont confiantes. Plus...

La friche urbaine de Malley va prendre de la hauteur

Urbanisme Prilly, Renens, les CFF et Lausanne ont présenté hier leur vision des alentours de la halte CFF. Les premières pièces d’un puzzle qui formera une image complète en 2022. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.