Avec la rentrée de l’uni, arrivent les craintes pour les bourses

EtudesLe syndicat SUD dit à Pierre-Yves Maillard son inquiétude relative aux retards de subsides.

L'Anthropole, à l'Université de Lausanne.

L'Anthropole, à l'Université de Lausanne. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les retards dans l’obtention des bourses universitaires sont désormais presque aussi traditionnels que la rentrée de septembre. Maintes fois, ces deux dernières années, le syndicat SUD Étudiant-e-s et Précaires a alerté sur les délais qui tendent à se prolonger pour décrocher une bourse.

À cela s’ajoute un retard supplémentaire récurrent: celui de la décision relative à l’obtention de subsides à l’assurance-maladie, délivré par l’office vaudois idoine (OVAM). Or, depuis l’entrée en vigueur du système du Revenu déterminant unifié (RDU), les deux ralentissements administratifs se cumulent, une bourse ne pouvant être attribuée sans décision rendue sur les subsides. L’OVAM, connu pour être submergé de demandes, provoque des retards allant jusqu’à plus de six mois, indique le syndicat.

«Certaines personnes, l’an dernier, ont reçu leur réponse pour une bourse en cours de deuxième semestre», déplore Arthur Auderset, de SUD. Il rappelle que les bourses sont «le dernier filet social» des étudiants.

La rentrée universitaire comporte encore une nouvelle pression sur le système, malgré des promesses que l’OVAM traiterait les demandes des candidats à une bourse en priorité. En effet, l’annonce d’il y a quelques mois sur la facilitation de l’accès aux subsides pour tous les Vaudois va mettre une charge de travail supplémentaire sur l’Office vaudois de l’assurance-maladie.

Un courrier de SUD tente d’alerter le ministre responsable, Pierre-Yves Maillard. «Il a été annoncé que des postes seraient créés pour faire face aux potentielles 80'000 demandes que cela va engendrer, dit Arthur Auderset. Mais nous demandons à Pierre-Yves Maillard de nous assurer que le travail pourra être fait. Tout en rattrapant le retard déjà accumulé.»

Créé: 18.09.2018, 17h50

Articles en relation

Le Canton est submergé par les demandes de subsides

Assurance-maladie Les assurés perdent patience. Les employés, eux, sont surchargés. Mais les renforts arrivent, assure Pierre-Yves Maillard. Plus...

Les étudiants s'alarment des gros retards sur les bourses d'étude

Formation SUD et des associations d’étudiants ont remis une lettre ouverte au Conseil d’Etat qui demande le déblocage d’un fonds d’urgence. Plus...

Sollicitée comme jamais, l’aide aux étudiants est à sec

UNIL Pour la première fois, la Fédération des associations d’étudiants vit un semestre sans pouvoir prodiguer d’aide sociale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.