Une résidence d’artistes fait son éclosion à Renens

CultureLa Ferme des Tilleuls se voit en lieu de création autant que d’exposition. Ses premiers hôtes sont à l’œuvre sur d’étonnantes structures végétales.

Dans la structure végétale qu’ils ont construite, Aymon Barrio et Bruce Pequignot, deux des six membres
du collectif d’artistes Primadelus.

Dans la structure végétale qu’ils ont construite, Aymon Barrio et Bruce Pequignot, deux des six membres du collectif d’artistes Primadelus. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la Ferme des Tilleuls de Renens, l’art ne se contente plus de s’exposer. Il se crée. Depuis quelques semaines, le lieu culturel accueille ses premiers artistes en résidence, six membres du collectif genevois Primadelus, qui ont pris leurs quartiers dans l’annexe fraîchement rénovée de la maison de maître. Pendant deux sessions de deux semaines, ils ont pu loger sur place tout en se consacrant pleinement à imaginer et construire leur projet. Résultat de ce travail: d’impressionnantes structures en bambou, véritables architectures végétales, ont pris possession du jardin de la Ferme des Tilleuls. Elles y seront présentées ce dimanche lors d’un vernissage et resteront en place jusqu’au 22 septembre.

Pour Primadelus, l’expérience d’une résidence d’artistes est inédite sous une telle forme. «D’habitude, nous nous installons en plein air dans les structures que nous construisons, sourit Bruce Pequignot, l’un des six membres du groupe. C’est un luxe de pouvoir loger ensemble dans un tel espace. Cela permet de concilier une vie de tous les jours avec notre travail, qui demande beaucoup d’écoute entre nous.» En plus, depuis son pied-à-terre, le collectif ne s’est pas privé de tirer parti de sa ville d’accueil. «Notre bambou provient généralement de privés qui en font pousser dans leur jardin et qui finissent par ne pas savoir qu’en faire. Notre programme du jour est d’aller en chercher dans une propriété que nous avons repérée pas loin d’ici.»

Un labo créatif en devenir

«Cette annexe doit fonctionner comme un laboratoire pour la Ferme des Tilleuls», explique Chantal Bellon, directrice de la Ferme des Tilleuls. Car le bâtiment tout juste mis en fonction n’abrite pas qu’un logement. Le rez-de-chaussée comprend un atelier équipé qui sera utilisé par les artistes, mais aussi par les équipes techniques qui mettent en place les expositions. Le 1er étage, lui, comprend un appartement doté de trois chambres et d’un salon. Enfin, un espace est aménagé dans les combles pour accueillir des réunions, des ateliers, voire des répétitions de musiciens invités.

Cet automne, la Ferme des Tilleuls accueillera en résidence l’artiste serbe Joškin Šiljan pendant un mois. Il est prévu qu’il participe au montage de l’exposition qui lui sera consacrée, mais aussi à des activités en interaction avec le public, dont la Ferme tend à faire sa marque de fabrique. «C’est un artiste qui a l’habitude d’impliquer des enfants et des ados dans certains de ses projets. Nous prévoyons par exemple de lui confier un mur de la Ferme pour qu’il réalise une fresque dans une démarche participative», précise Chantal Bellon. L’an prochain, la résidence pourrait également accueillir Danielle Jacqui, qui a fait don à la Ferme des Tilleuls de son Colossal d’Art Brut. Il est en effet prévu que l’artiste française s’implique de très près dans l’installation de cette structure monumentale qui doit sortir de terre dans la cour dès 2020.

«L’utilisation de ces espaces n’est pas figée. Nous prévoyons aussi de les louer à d’autres entités proches ou partenaires de la Ferme.» Chantal Bellon cite notamment l’Écal, la Collection de l’art brut, mais aussi le milieu associatif local. L’appartement a d’ailleurs déjà été loué par le Théâtre Kléber-Méleau, autre institution culturelle phare de Renens. «Ouvrir cette résidence peut être une manière de susciter des idées et des envies, d’attirer des projets et élargir les réseaux artistiques de la Ferme des Tilleuls», conclut Chantal Bellon.


Vernissage
dimanche 26 mai de 11h à 18h
avec une visite guidée de l’exposition «Sève»
en cours à la Ferme des Tilleuls.

Créé: 24.05.2019, 07h37

«La maison des rails» a tout une histoire

La Ferme des Tilleuls a ouvert ses portes en mai 2017. Mais elle a connu bien des tribulations avant de devenir le lieu culturel qu’elle est aujourd’hui. Un documentaire retraçant ce parcours sera projeté pour la première fois le 16 juin prochain.

Réalisé par Bastien Genoux, le film donne la parole à ceux qui, au fil des ans, ont habité cette bâtisse emblématique, au bord de la «mer de rails» de Renens.

Longtemps, l’ancienne maison de maître construite au XVIIIe siècle a notamment servi à loger des apprentis des CFF. Des cheminots et leur famille y ont aussi occupé des appartements et évoquent le travail qu’ils accomplissaient autrefois au dépôt de locomotives ou à la gare de triage. Le documentaire recueille aussi les souvenirs des anciens squatters qui ont fait de la Ferme des Tilleuls un lieu de culture alternative entre 1999 et 2014.


Dimanche 16 juin à 17h à la Ferme des Tilleuls.

Entrée libre.

Apéritif offert par la Ville de Renens.

Articles en relation

La femme-orchestre aime la culture côté coulisses

Portrait Nouvelle directrice de la Ferme des Tilleuls, Chantal Bellon a vu du pays et ajouté bien des cordes à son arc avant de se poser à Renens. Plus...

La Ferme des Tilleuls célèbre la force créatrice du bois

Art singulier «Sève», la nouvelle exposition du lieu culturel de Renens, met en vedette les arbres à travers des sculptures, des dessins et même un retable. Plus...

L’Ouest bute sur l’épineux chantier de la culture

Agglomération Après le rejet du Musée Bolo à Bussigny, Renens se bat pour la Ferme des Tilleuls. Le district a-t-il droit à de vraies ambitions? Plus...

«Celle qui peint» fait bien plus

Art singulier Indivisible, l’univers de Danielle Jacqui risque une entorse réussie dans une exposition à la Ferme des Tilleuls à Renens. Plus...

Les questions pleuvent sur la Ferme des Tilleuls

Renens Le tout jeune lieu de culture renanais est épinglé par la commission de gestion. Un dépassement de crédit est annoncé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...