Passer au contenu principal

Réussites à foison pour le jeune collectif multitalents

Lauréats du Grand Prix Jeunesse de Lausanne 2016, les jeunes du collectif Union Power Music offrent leur soutien aux artistes de la région.

Le collectif Union Power Music encourage les jeunes artistes locaux.
Le collectif Union Power Music encourage les jeunes artistes locaux.
Philippe Maeder

Leur nom de collectif: Union Power Music. Leur mission: faire rayonner les jeunes artistes de la région. Ils sont quatorze Lausannois de tous horizons, âgés de 18 à 25 ans. Certains sont étudiants et d’autres ont déjà entamé leur carrière. Mais c’est tous ensemble qu’ils ont remporté le Grand Prix Jeunesse 2016, décerné par Conseil des jeunes de Lausanne, pour leur exposition photo «Mon Lausanne».

L’aventure de Union Power Music commence en 2013, lorsque Peterson Nanje - dit Peterson Zerma - et Joël Massadila fondent un label de musique, qui ne compte alors que 4 personnes. Peterson Nanje explique: «Le but était dès le début de promouvoir les jeunes musiciens suisses, de leur fournir les structures nécessaires pour leur permettre de se développer, notamment un studio d’enregistrement.»

Collectif hyperactif

Toujours avec cette même vocation et la certitude «qu’ensemble, on est plus forts», le label de musique est aujourd’hui devenu un collectif qui fait la part belle à l’art sous toutes ses formes. Multitalents, ses membres peuvent se targuer d’avoir à leur actif deux éditions du festival de musique urbaine Fest’Union, divers événements dans la région, ainsi que la sortie de l’album de l’un de ses membres.

Dernière réussite, mais pas des moindres: l’exposition «Mon Lausanne», en octobre dernier, mettait en avant des photos prises par des artistes locaux qui posent un regard neuf sur leur ville.

C’est pour cette manifestation, ayant attiré plus de 400 visiteurs, que Union Power Music s’est vu décerner le Grand Prix du Prix Jeunesse de Lausanne 2016 en décembre dernier.

A la plus grande surprise du collectif car, comme le dit Peterson Nanje : «Recevoir un trophée et se faire encourager durant la cérémonie par le conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard nous a beaucoup touchés, bien sûr. Mais surtout, lorsque des artistes nous remercient pour ce que nous faisons pour les promouvoir, cela nous paraît fou. Parce que UPM, c’est notre passion et que c’est nous qui aurions envie de remercier beaucoup de gens. Notamment le Fonds d’aide à la jeunesse, qui nous a soutenus financièrement lorsque nous avons proposé de créer l’exposition «Mon Lausanne.»

Des projets plein la tête

Fort de ces accomplissements, Union Power Music voit plus loin pour 2017, avec l’organisation d’un grand gala de Noël, ainsi que le lancement de sa radio et de sa plate-forme Internet, nommées LZNA.ch, en ligne depuis le 1er janvier. «On voulait un site qui soit un peu décalé dans la manière de présenter l’information, mais qui ait quand même un vrai contenu», précise Nicolas Fritz, photographe, étudiant et membre du collectif.

Et pas question de laisser tomber «Mon Lausanne» – la deuxième édition est déjà programmée –, ni Fest’Union dont le collectif prépare la prochaine édition.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.