Un rucher pédagogique pour vanter les abeilles

Le Mont-sur-LausanneDe jeunes passionnés veulent éveiller le public à l’univers de l’apiculture

Le rucher accueillera les curieux mais aussi des écoles ou encore des entreprises.

Le rucher accueillera les curieux mais aussi des écoles ou encore des entreprises. Image: Gérald Bosshard - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils sont tombés dans le pot de miel sans vraiment s’en rendre compte. Deux ruches pour commencer, puis six et maintenant… cinquante. En quelques mois, Danny et Bénédicte, déjà connus pour avoir cofondé la boutique Les Gens, rue du Valentin, se sont épris d’apiculture. Et après deux ans de formation, la curiosité naturelle s’est transformée en passion à transmettre. Rejoints par deux amis, ils ont créé l’association Le Rucher de Piwi et lancé une campagne de financement participatif pour mener à bien leur projet de rucher pédagogique au Mont-sur-Lausanne.

«Nous voulons offrir un lieu de découverte aux curieux, écoles, entreprises ou encore institutions, ambitionne Danny. L’abeille est une bête fascinante qui a beaucoup à nous apprendre et qui peut toucher un large public.» Le rucher en question est celui d’un ancien apiculteur, parti à la retraite. Mais il mérite un grand coup de jeune et surtout de nouvelles colonies d’abeilles. Celles de l’ancien propriétaire ont été décimées par le varroa, un acarien dévastateur qui nécessite un traitement à l’acide. «L’achat des ruches, leur rénovation, l’acquisition de matériel et surtout des nucléées d’abeilles coûtent cher, voilà pourquoi nous avons lancé une campagne de soutien en ligne», explique Danny. Celle-ci a déjà abouti puisque 13 000 francs ont été récoltés. Les dons supplémentaires serviront à installer des panneaux solaires sur le rucher.

À terme, pas question de produire du miel à outrance, le but est plutôt d’expliquer le fonctionnement des colonies et l’univers apicole. «De tirer la sonnette d’alarme également, tout le monde voit les abeilles mourir alors que c’est un thermomètre des campagnes, des villes et des forêts», déplore Danny. Celles de Piwi pourront interagir au mieux avec leur environnement, puisqu’un partenariat est déjà sur pied avec l’Apothèque du Jorat pour la réalisation d’un jardin de plantes mellifères à côté du rucher.

Infos et soutien www.lerucherdepiwi.com (24 heures)

Créé: 25.01.2018, 09h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...