La rue de l'Ale perd une boulangerie historique

LausanneLes époux Porchet, qui tiennent La Gourmandière depuis 28 ans, prennent leur retraite samedi. Faute de repreneur, l'immeuble a été vendu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vingt-huit ans après leur première fournée de croissants à la rue de l'Ale 6, Chantal et Robert Porchet ferment boutique samedi pour prendre leur retraite. Faute de repreneur, les époux ont vendu le bâtiment entier dont ils étaient les propriétaires.

C'est une boulangerie historique qui disparaîtra donc ce week-end du centre-ville, puisque les Lausannois peuvent y acheter leur pain depuis près de cent ans.

Multiple récipiendaire du Pain d'or et Grand-maître de l'Ordre des chevaliers du Bon Pain, Robert Porchet sera le cinquième artisan boulanger à mettre la clé sous le paillasson en trois ans à Lausanne. Il ne restera dans la capitale vaudoise que vingt artisans qui confectionnent leur propre pain.

(24 heures)

Créé: 23.10.2013, 14h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Pro Infirmis aide à reconnaître les artistes handicapés. Paru le 24 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...