Passer au contenu principal

La rue de l'Ale perd une boulangerie historique

Les époux Porchet, qui tiennent La Gourmandière depuis 28 ans, prennent leur retraite samedi. Faute de repreneur, l'immeuble a été vendu.

Vingt-huit ans après leur première fournée de croissants à la rue de l'Ale 6, Chantal et Robert Porchet ferment boutique samedi pour prendre leur retraite. Faute de repreneur, les époux ont vendu le bâtiment entier dont ils étaient les propriétaires.

C'est une boulangerie historique qui disparaîtra donc ce week-end du centre-ville, puisque les Lausannois peuvent y acheter leur pain depuis près de cent ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.