La rumeur d’un pédophile à l’école reste une rumeur

Ouest lausannoisInquiétude à Renens chez les parents d’élèves. Mais l’existence d’un homme louche dont on dit qu’il traîne aux abords des préaux n’est pas démontrée.

La direction de l'Etablissement secondaire de Renens a adressé un courrier aux parents d'élèves en évoquant la rumeur.

La direction de l'Etablissement secondaire de Renens a adressé un courrier aux parents d'élèves en évoquant la rumeur. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La semaine passée, les écoles de Renens ont bruissé de récits fort inquiétants pour les parents d’élèves. Un dangereux «pédophile» aurait été repéré aux abords de certains collèges. Les discussions ont enflé au point que des parents seraient venus en planque, derrière les arbres, à l’heure des récréations afin de surveiller leurs petits. La direction des établissements s’est fendue d’une lettre, évoquant «une rumeur qui circule sur la présence d’un individu dont les intentions ne sont pas connues aux alentours du site scolaire du Léman».

La police a été avertie et les parents sont invités à signaler les comportements suspects. Mais lorsqu’on se renseigne, la réponse ne fait aucun doute: une seule personne suspecte a été signalée à la police, sans que l’augmentation des patrouilles n’ait pu démontrer un acte délictueux. Et, malgré une mobilisation du personnel des écoles, aucun fait louche n’a été constaté. C’est ce que confirmaient lundi la police cantonale et le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture. «Jusqu’à preuve du contraire, on en reste au stade de la rumeur», indique Julien Schekter, porte-parole du département cantonal.

«On ne sait plus comment désamorcer cette rumeur, si ce n’est attendre qu’elle passe»

Le courrier envoyé par les écoles ne disait-il pas assez clairement qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter? On peut le penser en parcourant le site Facebook consacré à Renens. Bien qu’elle évoque une rumeur, la lettre n’a visiblement pas rassuré tout le monde et les commentaires partent en vrille. On y apprend que ce «pédophile» serait aussi présent au Collège du Censuy, ainsi qu’à la place du Marché, pendant qu’une autre intervenante ? qui semble pourtant avoir reçu le même courrier de l’école ? se demande ce qu’on attend pour attraper ce «malade». Le bouquet arrive un peu plus loin avec le témoignage d’une femme assurant que le bonhomme «se promène avec un petit couteau».

Frédérique Beauvois fait partie des intervenants ayant tenté de calmer le jeu sur ce forum. En tant que présidente de l’Association des parents d’élèves de Renens, elle indique n’avoir reçu aucun appel de parent inquiet. «Mais beaucoup de gens ne comprennent visiblement pas la notion de rumeur, constate-t-elle. Le résultat est que cela tourne à la psychose.» L’histoire de parents cachés en surveillance derrière les arbres semble lui donner raison. «La difficulté pour les autorités est d’affirmer clairement qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter, poursuit la représentante des parents d’élèves. Et on ne sait plus comment désamorcer cette rumeur, si ce n’est attendre qu’elle passe.»

Créé: 02.12.2019, 19h05

Articles en relation

Détecter la pédophilie avec les ondes cérébrales

Bâle Une procédure mise au point par un professeur d'université bâlois permettrait de déterminer si une personne a des penchants pédosexuels. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.