Passer au contenu principal

«Cette saison a été cruciale pour le Cinéma CityClub»

La fréquentation grimpe, fruit des efforts de l’association qui a sauvé la salle obscure en 2011.

Nicolas Wittwer assure la communication du CityClub à côté de son travail à la Cinémathèque suisse.
Nicolas Wittwer assure la communication du CityClub à côté de son travail à la Cinémathèque suisse.
FLORIAN CELLA

Le rideau est tombé sur l’écran en 2011. Pour de bon, pensait-on. Cette année-là, l’exploitant du CityClub, victime des multiplexes, jette l’éponge. Le cinéma indépendant pulliéran ferme ses portes. Cinq mois plus tard, une équipe de bénévoles cinéphiles rallume le projecteur.

L’association née de leur mobilisation vient de boucler la cinquième saison. Le petit cinéma est en pleine santé: le nombre d’entrée a doublé l’an dernier et la programmation est plus dense que jamais. Achat d’un projecteur numérique dernière génération, passage à une ouverture quotidienne… La saison qui vient de s’achever a été cruciale pour le CityClub, qui s’est fait une place dans le cœur du public et dans l’agenda des professionnels.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.