Les sections PS des villes vaudoises veulent soigner leur climat

EcologieLes socialistes de Morges, Montreux et Yverdon se lient, sous l’impulsion des Lausannois, pour proposer des mesures urbaines.

Au lendemain des inondations du 11 juin 2018, Lausanne paraissait bien mal armée face aux catastrophes naturelles.

Au lendemain des inondations du 11 juin 2018, Lausanne paraissait bien mal armée face aux catastrophes naturelles. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vague verte, jeudi matin à la Maison du Peuple, place Chauderon. Des représentants des socialistes de Morges, de Montreux, d’Yverdon et de Lausanne étaient attablés côte à côte pour présenter à la presse leurs propositions pour le climat. Une seule journaliste avait fait le déplacement. C’est que la thématique est sur toutes les lèvres par les temps qui courent.

C’est Romain Felli, conseiller communal par ailleurs collaborateur personnel de la présidente du Conseil d’État Nuria Gorrite et spécialiste d’écologie, qui était le chef d’orchestre de la démarche. Il a commencé par rappeler, anciens dépôts au Conseil communal à l’appui, que son parti n’a pas attendu que le thème du climat prenne la lumière pour s’occuper de cette question.

«Les changements climatiques touchent les villes et leur population en priorité»

Il s’est aussi et surtout livré à une démonstration de l’importance de l’action au niveau des villes pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais aussi pour y réagir, s’y adapter. «Les sources principales d’émission de gaz à effet de serre se trouvent en ville, a-t-il dit. Et les changements climatiques touchent les villes et leur population en priorité.» Le spécialiste estime aussi que si les actions individuelles sont louables, les collectivités publiques doivent jouer un rôle plus actif qu’aujourd’hui.

Les différentes sections urbaines ont choisi de s’allier pour s’inspirer mutuellement, pour centraliser les démarches et pour les adapter ensuite aux particularités locales. Dans l’avalanche de dépôts prévus à Lausanne, les autres villes ont fait leur marché. À Morges, on proposera par exemple d’électrifier l’entier du réseau de bus.

À Yverdon comme à Montreux, on veut s’inspirer de la limitation de vitesse à 30 km/h la nuit, actuellement en développement à Lausanne. À Montreux toujours, l’idée sera émise d’un réseau de refroidissement couplé au chauffage à distance en cours de développement.

Dans la capitale, le PS propose une longue liste de mesures complémentaires. L’augmentation de l’étendue du photovoltaïque, une meilleure préparation contre les inondations, mais aussi des mesures plus techniques. À l’exemple de la recherche de solutions pour le stockage de l’énergie produite en ville, ou pour la valorisation du CO2 émis par l’usine de déchets Tridel.

Les différentes sections locales s’engagent à ramener dans leurs organes délibérants respectifs les idées présentées jeudi. Elles suivront ensuite le plus ou moins long chemin des interpellations et autre postulats. Et ne manqueront pas de susciter des débats. À moins que la vague verte générale ne mette tout le monde d’accord?

Créé: 11.04.2019, 22h25

Articles en relation

Peut-on faire baisser la température de Lausanne ?

Canicule Un postulat pour un plan canicule lausannois a été très largement accepté mardi soir par les élus. Plus...

Une crue centennale et des inondations record

Intempéries Le violent orage qui a frappé Lausanne lundi soir a fait de lourds dégâts, mais aucun blessé. La police a reçu des centaines d’appels; les pompiers des milliers. L’armée a offert son aide Plus...

Le 30km/h la nuit, une affaire de santé publique

Mobilité Un grand plan de régulation du trafic est attendu pour cet automne. Il repose sur l’ordonnance fédérale de protection contre le bruit. La tendance est nationale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.