La sécurité de la gare de Palézieux plombée par un conflit de calendrier

TravauxLa Commune craint que la mue du site ne soit impossible si les transporteurs ne coordonnent pas leurs projets.

Pour aménager une place de la Gare plus sûre, l'idée serait de dégager de l'espace en rapprochant les voies des TPF (à droite) et celles des CFF (non visibles, à gauche). Problème, l'espace qui les sépare est en mains des CFF qui n'envisagent pas de bouger pour le moment. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des bâtons dans les rails. En discussion depuis plusieurs années entre la Commune d’Oron, les CFF et les Transports Publics Fribourgeois (TPF), la sécurisation de la gare de Palézieux ressemble de plus en plus à un casse-tête. Lundi soir, face au Conseil communal, le municipal des Transports d’Oron, Thierry-Vania Menétrey, a dit tout son agacement face aux éléments récents qui, selon lui, plombent des années entières de réflexion.

Devant les flux entremêlés de piétons, de voitures et de transports en commun qui menacent chaque jour la sécurité des usagers, la Municipalité table en effet sur un vaste réaménagement du site. Il s’agit de rapprocher les voies des TPF de celles des CFF, supprimant l’espace qui les sépare et permettant ainsi un gain de quelques mètres pour créer une véritable place de la Gare.

«Pérenniser le problème»

Or les TPF viennent de mettre à l’enquête des modifications impératives de leurs quais pour se mettre en conformité avec la loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand). «La Municipalité a fait opposition à ce projet auprès de l’Office fédéral des transports car il va pérenniser le problème, déplore Thierry-Vania Menétrey. Nous ne pouvons rien sécuriser si les voies restent à cet endroit, nous avons retourné la thématique dans tous les sens.»

Le déplacement des voies TPF sur une parcelle en mains des CFF oblige les deux exploitants à collaborer. C’est là qu’intervient le blocage. Les TPF doivent se plier aux exigences de la LHand avant 2023, alors que les CFF n’envisagent pas de bouger à court terme. «Nous allons de l’avant car nous avons identifié que les CFF ne feraient rien pour le moment», indique Stéphane Berney, responsable communication des TPF.

La situation inquiète les autorités communales. «Quand les CFF arriveront avec un projet, les TPF pourront arguer qu’ils viennent d’investir de l’argent et qu’il n’est pas question de repartir pour de nouveaux travaux», craint Thierry-Vania Menétrey. A ce jour, le transporteur fribourgeois est moins catégorique. «Il faut travailler en amont pour ne pas en arriver à cet extrême. D’ailleurs nous ne dépensons pas de manière inconsidérée car nous savons que, même à long terme, les CFF agiront», explique Stéphane Berney.

En mains des CFF

De son côté, l’ancienne régie fédérale reste peu bavarde mais ne ferme pas la porte. «Le projet des TPF et celui des CFF sont porteurs d’améliorations pour la clientèle et faciliteront l’accès aux personnes à mobilité réduite, souligne le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt. Il y a actuellement un problème de calendrier à résoudre. Les CFF sont favorables à une harmonisation des calendriers et sont ouverts à la discussion avec les partenaires concernés.»

«La parcelle concernée par le déplacement des voies est en mains des CFF, ils tiennent donc le couteau par le manche, pointe Olivier Sonnay, municipal de l’Aménagement du territoire. Le terrain en question compte par exemple un hangar, inventorié par le transporteur. C’est donc à lui que revient la décision de le détruire.»

Alors que la mise à l’enquête du dossier des TPF s’est achevée lundi, des discussions pourraient s’ouvrir rapidement avec la Municipalité et l’Office fédéral des transports autour de l’opposition communale formulée. En l’absence de changements, les TPF tablent sur des travaux de mise en conformité à partir du printemps 2019. (24 heures)

Créé: 04.10.2017, 07h30

Articles en relation

Le projet Palézieux Plus pourrait être abandonné

Aménagement du territoire Le programme de densification est fortement contraint par la LAT. Lancé il y a plus de dix ans, il est menacé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Johnny monument national. (Paru le 9 décembre)
(Image: Vallott) Plus...