Des semences gratuites toute l’année à Montriond

LausanneLa Ville a désormais sa grainothèque, hébergée par la bibliothèque du quartier.

Isabelle Cardis Isely, bibliothécaire à Montriond, pose devant la première grainothèque lausannoise.

Isabelle Cardis Isely, bibliothécaire à Montriond, pose devant la première grainothèque lausannoise. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand un engouement citoyen rejoint la politique d’une Ville, les projets ne tardent pas à éclore. Voilà plusieurs mois que les bibliothécaires de Montriond songeaient à créer dans leurs murs une grainothèque dédiée à l’échange de semences. Vevey, Yverdon et Genève ont la leur. En France, elles se comptent par centaines. Le principe est celui du troc: chacun peut déposer, prendre ou échanger des graines librement.

Le petit meuble en bois installé à l’entrée de la bibliothèque propose d’ores et déjà quelques sachets de graines de fleurs, fruits, légumes et plantes aromatiques. Nul doute que les rayons seront vite garnis.

«Ce projet incarne la vraie économie de partage, un autre mode de consommation qui remplace la propriété par l’usage»

Cette initiative est portée par un certain militantisme. Planter et récolter des espèces sauvages indigènes ou des variétés locales et anciennes favorise la biodiversité en milieu urbain. «C’est une façon de conserver un patrimoine ancien mis en danger par des industries alimentaires ayant acheté des brevets», résume Isabelle Cardis Isely, bibliothécaire à Montriond.

La municipale Verte Natacha Litzistorf n’est pas à convaincre. «Ce projet incarne la vraie économie de partage, un autre mode de consommation qui remplace la propriété par l’usage. C’est aussi un bel acte de résistance locale en vue de relever un défi global qui peut sembler insurmontable: la privatisation de l’alimentation. Les chiffres font froid dans le dos.» En voici quelques-uns: 98% des variétés anciennes ont disparu depuis le début du XXe siècle; 98% de variétés restantes sont protégées par des brevets et 50% du marché mondial des semences est contrôlé par cinq multinationales, selon les données de ProSpecieRara.

Bios et pas hybrides

L’usage de la grainothèque est gratuit. «L’idée est que chacun ne prenne que ce dont il a besoin pour ensemencer ses pots, bacs et jardin», précise Sophie Dunand-Martin, répondante nature de la Ville de Lausanne. Pour autant, il ne s’agit pas de déposer ici n’importe quelles graines. Une charte précise les critères: seules les semences nettoyées et triées dont la provenance est connue (variété, lieu et date de récolte) sont acceptées. Elles doivent être récoltées dans un jardin ou un potager biologique, exempt de produits chimiques. Aucune graine de descendance instable n’est admise.

Sophie Dunand-Martin animera le 22 mai un atelier pour apprendre comment choisir, récolter et conserver ses graines. Il affiche presque complet.

Mise sur pied par le Service des parcs et domaines et celui des bibliothèques, la jeune grainothèque lausannoise bénéficie aussi de l’appui précieux des habitants du quartier de Montriond. L’Association des jardins familiaux assure une permanence d’information sur place tous les jeudis entre 17 et 19 heures.

Pour ceux qui préfèrent les plantons aux semis, signalons le marché aux plantons de Zollinger Bio, à Roche, les 12 et 13 mai. Et la foire Bio-Agri, jusqu’au 13 mai à Moudon. La grainothèque est accessible pendant les heures d’ouverture de la bibliothèque de Montriond: du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 19 h 30. (24 heures)

Créé: 11.05.2018, 22h00

Expo

Le quartier de Montriond promeut décidément la nature urbaine. À deux pas de la grainothèque, les Musée et Jardins botaniques accueillent l’exposition «Villes sauvages - La biodiversité urbaine et ses racines» jusqu’au 28 octobre.

L’occasion de comprendre comment la faune et la flore bénéficient de la nature en ville, y trouvent des milieux de substitution rappelant leur environnement d’origine, s’y installent et peuvent s’y maintenir. Pour autant qu’on les tolère.

Du lundi au dimanche, de 10 à 17 heures. www.botanique.vd.ch

Atelier «Comment faire ses graines?»

Le 22 mai, de 17 à 19 h. Entrée libre sur inscription au 021 315 69 80.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trump annule sa rencontre avec Kim Jong-un, paru le 25 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...