Soutien financier pour le centre de Malley

LausanneLes élus lausannois ont adopté le cautionnement d’un emprunt de 150 millions en faveur du futur Centre intercommunal de glace. Reste la question de la privatisation du nom.

Le centre doit accueillir une piscine olympique, une patinoire de 10'000 places ainsi que des locaux pour l’escrime et le tennis de table.

Le centre doit accueillir une piscine olympique, une patinoire de 10'000 places ainsi que des locaux pour l’escrime et le tennis de table. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le temps que Lausanne évoque la nécessité d’une piscine olympique… Mardi soir, les élus communaux ont adopté, presque unanimement, de cautionner l’emprunt que fera le Centre intercommunal de glace de Malley (CIGM), à hauteur de 150 millions. Renens en avait fait de même pour un montant de 10 millions et on attend, lundi prochain, la décision de Prilly pour le même montant. Le train est donc lancé pour la construction de ce centre qui accueillera une piscine olympique, une patinoire de 10'000 places ainsi que des locaux pour l’escrime et le tennis de table. Reste encore des incertitudes, comme la question de la privatisation du nom du futur centre.

Le Grand Conseil doit encore donner son aval à un financement cantonal de 30 millions. Et puis les communes de Lausanne Région seront sollicitées pour assurer les coûts de fonctionnement de cette infrastructure. Tant que tous les éléments de cet édifice ne seront pas bétonnés, il restera une crainte d’échec. «Dans une construction comme celle-là, il y a une phase de grande complexité et de vulnérabilité; alors, je vous en prie, ne nous loupons pas», plaide Jean-Luc Chollet (UDC). Ses craintes anticipaient l’intervention du Parti socialiste.

Les roses ont apporté leur soutien à cette infrastructure sportive d’intérêt régional. «Ce projet enthousiasmant fait aussi de Lausanne Région, pour la première fois, une réalité politique», lance l’élu socialiste Romain Felli. Mais il a aussi émis une réserve: «Les recettes provenant du naming ne correspondent pas à l’esprit d’un projet principalement financé par des fonds publics.» Sur plus de 200 millions d’investissements, 5 millions devraient être apportés par une entreprise privée, qui donnera son nom au projet pour un temps déterminé. Estimant que cette pratique donnerait un «faux message», les socialistes ont promis de la soumettre à la discussion lors du prochain débat sur le financement du futur centre sportif.

Les autres partis ont enchaîné, à l’instar de Natacha Litzistorf (Les Verts), pour soutenir un projet «en cohérence avec le statut de ville olympique, cher aux Verts mais pas à tous». Contestant le débat lancé par le PS, la droite a salué le travail de «la Municipalité, qui a pris son bâton de pèlerin pour frapper aux bonnes portes». Le municipal Marc Vuilleumier s’est réjoui de ce soutien quasi unanime, annonçant le résultat du concours d’architecture pour l’été prochain. (24 heures)

Créé: 28.01.2015, 19h44

Deux soirées pour les élus

Ils seront près de 2000 élus communaux invités en février au Palais de Beaulieu pour assister à deux soirées dédiées au futur Centre intercommunal de glace de Malley. La démarche serait une première en Suisse. C’est qu’il s’agit encore de convaincre les élus des communes de Lausanne Région d’adhérer à ce projet. C’est en effet à ces 29 communes qu’il sera demandé d’assurer les coûts annuels
de fonctionnement – près de 12 millions de francs – selon une clé de répartition tenant compte de facteurs tels que la population, la valeur du point d’impôt ou encore la distance qui les sépare du futur centre.

Pour l’heure, les Exécutifs de trois d’entre elles réservent encore leur décision. «Lausanne Région n’a pas
les moyens légaux de contraindre ses communes membres, dit son président, Gustave Muheim. Aussi, il nous faudra convaincre.»

Articles en relation

Les politiques se partagent le coût du nouveau Malley

Patinoire-piscine Les élus de Prilly, de Renens et de Lausanne se prononceront sur la répartition des coûts du nouveau complexe d’eau et de glace. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...