Une start-up décode les gènes dans nos assiettes

RenensSwissDeCode a créé un test sanitaire rapide pour détecter la viande de porc. Parcours d’une jeune pousse aux grandes ambitions.

L'entrepreneur Brij Sahi et le biologiste Gianpaolo Rando on fait naître leur entreprise dans le laboratoire associatif UniverCité, aux Ateliers de Renens.

L'entrepreneur Brij Sahi et le biologiste Gianpaolo Rando on fait naître leur entreprise dans le laboratoire associatif UniverCité, aux Ateliers de Renens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est un peu comme un test de grossesse», s’amuse Gianpaolo Rando. D’une petite boîte en carton, le biologiste sort les différents éléments qui composent DNAFoil, le premier «bébé» de SwissDeCode, la start-up qu’il a cofondée il y a un peu plus d’un an à Renens. «C’est le premier test ADN au monde permettant de détecter de la viande de porc aussi rapidement sans équipement de laboratoire», précise son associé, Brij Sahi.

Du porc aux microbes

Le kit comprend divers flacons et pipettes pour tester n’importe quel échantillon de nourriture en se contentant de suivre le mode d’emploi. Après trente minutes, le verdict s’affiche sur une languette blanche. Un trait d’encre: pas de trace de porc. Deux traits: l’aliment est contaminé. Avec un prix d’environ 1000 francs pour cinq tests jetables, le consommateur lambda devra toutefois casser sa tirelire. «Quand j’ai fait la connaissance de Gianpaolo, son idée était de commercialiser un test jetable pour les touristes. J’ai pensé qu’il tenait quelque chose. Mais cela n’aurait jamais marché avec ce public cible», dit franchement Brij Sahi. Désormais, DNAFoil s’adresse donc essentiellement à l’industrie alimentaire avec pour première cible les producteurs et revendeurs de nourriture halal et kasher.

Mais le potentiel de cette technologie pourrait être bien plus grand, selon Gianpaolo Rando, sachant qu’elle permet de détecter environ 240 000 empreintes génétiques différentes, d’animaux, de végétaux ou de bactéries: «Il s’agit d’un marché de 20 milliards de dollars. Ne serait-qu’aux Etats-Unis et en Europe, on compte 30 rappels de produits chaque semaine. Les tests sanitaires effectués en laboratoires demandent environ sept jours pour livrer leurs résultats. Pour les producteurs et les revendeurs, cela réduit d’autant le temps que certains produits peuvent passer en rayon.»

De participatif à commercial

SwissDeCode est l’une des nombreuses jeunes pousses nées aux Ateliers de Renens, un espace voué à l’innovation qui a donné une nouvelle vie aux locaux laissés vides par la disparition des Imprimeries Réunies de Lausanne (voir ci-contre). Mais comment démarre une start-up?

A petit pas comme l’expliquent les deux entrepreneurs. «Nous devions être sûrs que nous pourrions travailler ensemble», relève Brij Sahi. Leur ballon d’essai prendra la forme d’un projet de science participative, Beer Decoded, dont le but est de référencer l’ADN de bières du monde entier et ainsi mettre en évidence leurs similitudes et différences. «N’importe qui peut nous envoyer un échantillon et contribuer à constituer un arbre génétique des bières», explique Gianpaolo Rando. Surtout, le projet trouve l’environnement idéal aux Ateliers de Renens, qui abrite un laboratoire associatif permettant à des dizaines de scientifiques de développer et tester leurs innovations. Parfois farfelues, certaines de ces expériences débouchent sur de petites entreprises aux grandes ambitions. SwissDeCode est de celles-là.

Officiellement fondée il y a un peu plus d’un an, la société a décidé de maintenir ses quartiers aux Ateliers de Renens et emploie aujourd’hui deux personnes tout en se préparant a en engager trois autres. En cherchant désormais ses clients parmi les sociétés actives en Suisse et à l’international, SwissDeCode affiche des ambitions qui dépassent largement l’Ouest lausannois. En cas de décollage réussi, la start-up restera-t-elle à Renens, qui l’a vu naître? «Espérons-le, réplique Brij Sahi. Le canton de Vaud offre en tout cas un bon environnement.»

Créé: 02.08.2017, 14h11

Un espace d’innovation en croissance

Dans les anciens bâtiments industriels des IRL, les Ateliers de Renens s’emploient depuis quelques années à créer un environnement propice à l’éclosion de nouvelles entreprises en multipliant les initiatives. Dès 2014, le laboratoire collaboratif UniverCité s’y installe et a développé depuis une véritable communauté de chercheurs, ingénieurs, designers et petites start-up. Il met non seulement à disposition des locaux et des espaces de coworking, mais aussi des équipements scientifiques et industriels à travers le laboratoire de biologie de l’association Hackuarium et l’atelier Makerspace. En 2016, une nouvelle étape est franchie avec l’arrivée de l’accélérateur de start-up MassChallenge, qui choisit Renens pour sa première implantation en Europe continentale après les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et Israël. L’an dernier, sur 70 microsociétés, six lauréates, dont SwissDeCode, s’étaient partagé un prix d’un montant de près de 1 million de francs grâce à la qualité de leur projet dans le domaine des sciences de la vie, de la technologie ou encore du commerce équitable. Dans les locaux d’UniverCité, qui viennent tout juste d’être agrandis, la 2e édition de MassChallenge se déroule en ce moment même jusqu’en octobre, et met en compétition une nouvelle volée de 75 start-up.

Articles en relation

Des biologistes alternatifs s’épanouissent à Renens

Science Leurs projets sont trop insolites pour le milieu académique. Qu’importe: ils les développent à l’espace UniverCité Plus...

Le laboratoire collaboratif de Renens a réussi son incubation

Innovation Espace d’échange et d’invention, UniverCité fête sa première année en présentant ses jeunes pousses. Plus...

Les Lausannois appelés à adopter une start-up

Innovation Le MassChallenge, un accélérateur de sociétés innovantes basé à Renens a lancé son édition 2017 avec un spectacle de voltige, mardi à Lausanne. Plus...

Une pépinière de start-up va s’établir dans les anciens locaux des IRL

Innovation Le MassChallenge, un programme de soutien aux entreprises innovantes venu de Boston, a choisi Renens pour héberger ses jeunes pousses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.