Une station-service braquée à Crissier

Ouest lausannoisL'employée s'est fait agresser par un inconnu alors qu'elle ouvrait le shop, lundi matin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'employée d'une station-service de Crissier a été agressée lundi à 5h du matin alors qu'elle allait ouvrir le magasin. Un inconnu muni d'une arme de poing l'a menacée et contrainte de lui remettre le contenu de la caisse. Il a ensuite pris la fuite à pied. L'employée est choquée mais n'a pas été blessée, indique la police cantonale.

Le malfrat n'a pas pu être interpellé, malgré l'important dispositif de recherche mis en place par la police.

Plusieurs patrouilles de la gendarmerie, de la police de l'ouest lausannois et de la police lausannoise sont intervenues, ainsi que deux patrouilles de conducteurs de chiens.

Le 2 novembre, une station-service Tamoil avait été la cible d'un braquage. Un homme de 25 à 30 ans s'y était attaqué quelques heures seulement après avoir échoué à la banque Raffeisen.

Créé: 18.11.2013, 18h02

Articles en relation

Braquage de la station Agip à la route de Chavannes

Lausanne Deux clients et deux employés ont été menacés avec une arme par deux malfrats samedi soir. Plus...

Braquage en plein jour d’un bijoutier

Lausanne Une bijouterie s’est fait braquer, vendredi matin au centre-ville de Lausanne. Plus...

Après la banque, c'est la station-service qui est braquée

Crissier Un homme de 25 à 30 ans a braqué la station-service Tamoil de Crissier, quelques heures après avoir échoué à la banque Raffeisen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.