Aux Tables éphémères, on a mangé entre les gouttes!

LausanneDans le cadre de Lausanne à Table, trente chefs ont régalé plus de cent courageux convives à l’œil mercredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Repas pluvieux, repas goûteux! C’est ce que se sont dit les convives qui ont profité de l’opération «Tables éphémères» de l’Association Lausanne à Table, en collaboration avec GastroLausanne et GastroVaud, ce mercredi à midi. Le principe: 30 cuisiniers de la place avaient dressé une table pour quatre personnes dans un endroit insolite de la capitale vaudoise. Les premiers passants à glisser les pieds dessous dégustaient un menu à l’œil.

Gilles et sa maman habitent sous-gare. «J’ai vu des gens qui mettaient la table en sortant du métro à Délices. J’ai tout de suite compris de quoi il s’agissait parce que je connais le concept. Je suis vite allé chercher ma maman et nous voilà tous les deux installés», explique Gilles. Sous un couvert à vélos, le fils et la mère partagent la table de Kerstin et d’Olivier. La discussion s’ouvre. On découvre le menu concocté par le chef de l’Ardoise, la brasserie du Carlton. Ce sera ardoise de truite fumée bio de L’Isle en entrée, filets mignons de cochon noir poivré en plat, et brownies au chocolat noir et pistache, crémeux à la vanille en dessert. «Je crois qu’on a bien fait de venir», confie Brigitte sous l’œil plus jaloux qu’amusé de passants arrivés un poil en retard.

Sur la passerelle enjambant la place de l’Europe, il ne fait pas non plus un temps à mettre un gastronome dehors. Là encore pourtant, ils sont quatre attablés devant les ascenseurs. «On va d’ailleurs peut-être prendre le dessert dedans», plaisante Mahmut Maliqi. Il est l’un des associés du Café de Grancy. Devant les assiettes, il y a un jeune couple, Thomas et Cansu. Il y a aussi Rose-Marie. «J’avais déjà réussi à trouver une place à l’une de ces tables, il y a deux ans. Je me suis dit que cette année, elles devaient se trouver dans les mêmes endroits. Puis j’ai vu qu’une table se montait là. Je n’ai pas pris le risque d’en dégoter une autre.» Et bon appétit, ça va refroidir! (24 heures)

Créé: 08.06.2016, 15h12

Articles en relation

Lausanne installe dix tables insolites pour lancer sa Semaine du goût

SURPRISE Pour lancer les cinq mois où elle est Ville du Goût, Lausanne a installé dix tables de quatre places aujourd’hui à midi Plus...

Le chef Gérard Rabaey fait la joie de 14 gourmands

A TABLE Le chef Gérard Rabaey fait la joie de 14 gourmands Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.