Passer au contenu principal

Le Théâtre 2.21 renoue avec le quartier du Vallon

Une visite guidée du théâtre et des improvisations des Piétons de la Scène ont conquis les curieux.

«Nous avons voulu montrer que le théâtre n’est pas un monde cloisonné, élitiste et réservé à un public particulier!» Au vu de la bonne centaine de visiteurs de tous bords qui déambulaient hier dans les vastes bâtisses du Théâtre 2.21, le pari d’Annie Surdez et Marie-Laure Pinatel est réussi.

Agées de 22 et 23?ans, ces deux étudiantes en animation socioculturelle à l’EESP (Ecole d’études sociales et pédagogiques) ont monté un projet original. Celui de resserrer les liens entre les habitants du quartier populaire du Vallon et son théâtre, qui y fait un peu figure d’ovni. «La population du Vallon est constituée de beaucoup d’immigrés et d’ouvriers; et celle qui fréquente le 2.21, de beaucoup d’artistes et d’intellectuels. Nous voulions que ces deux mondes se rencontrent», explique Annie Surdez.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.