Les tickets pour la Municipalité se précisent

Chavannes-près-RenensLe PS présente deux candidats pour le scrutin de février, après les annonces de Chavannes-Ensemble et du PLR.

Jean-Pierre Rochat et Fathi Othmani sont les deux candidats du PS à la Municipalité de Chavannes-près-Renens.

Jean-Pierre Rochat et Fathi Othmani sont les deux candidats du PS à la Municipalité de Chavannes-près-Renens. Image: Marc Döbler, www.photomd.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a juste une semaine, on apprenait la démission pour la fin de l’année du syndic socialiste de Chavannes-près-Renens, André Gorgerat. Son parti n’a pas tardé à annoncer les candidats qui s’aligneront pour consolider la place de la gauche au sein de l’Exécutif. Pas en vue d’une complémentaire, puisque la Municipalité continuera de fonctionner avec quatre membres, malgré le retrait de son syndic six mois avant la fin de cette législature. C’est pour l’élection du 28 février (entrée en fonction au 1er juillet 2016) que le parti entre dans la course. Il complète ainsi la liste des tickets déjà annoncés par Chavannes-Ensemble et le PLR.

Les deux candidats socialistes sont le sortant Jean-Pierre Rochat, qui sera syndic ad interim dès janvier, et le conseiller communal Fathi Othmani, qui se présente pour la première fois. L’objectif du PS est double: garder la syndicature aux mains de Jean-Pierre Rochat, et surtout, maintenir ses deux sièges à la Municipalité.

Majoritaire au Conseil communal, le parti devra livrer bataille. En face, il y aura non seulement les candidats de Chavannes-Ensemble, deux sortants et un challenger, mais aussi ceux du PLR, qui a recréé une section dans la commune tout récemment. Sur cette liste, on retrouve le sortant Daniel Bally, et un ancien municipal, Robert Stucki.

Parti pour rempiler, Jean-Pierre Rochat ne prend rien pour acquis pour le PS: «Il y a des candidats et un parti en plus. Mais nous comptons sur un électorat qui reste majoritairement de gauche à Chavannes-près-Renens.» Pour la prochaine législature, l’édile juge particulièrement cruciaux les enjeux liés au développement urbanistique de la commune: «Il ne faut pas que cela se traduise par un entassement de nouveaux habitants au même endroit. Il faudra que chaque quartier soit conçu pour que tous s’y sentent à l’aise.» (24 heures)

Créé: 17.12.2015, 15h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...