Le tourisme lausannois touché par la crise économique et le franc fort

Depuis août 2011, le nombre de nuitées dans les hôtels de la capitale Lausannoise décroît. Mais la capitale olympique vit un essor touristique «remarquable», depuis presque 20 ans selon Statistique Lausanne.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: Isabelle Jeanmaire - Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«A l’exception des mois de mars et septembre 2012, durant les 14 derniers il a été enregistré moins de nuitée dans les hôtels lausannois que lors du mois analogue de l’année précédente. Cette décroissance du tourisme urbain fait suite à une période de 22 mois de croissance, de juillet 2009 à avril 2011. C’est donc avec un certain retard que le secteur touristique semble subir, d’une part, les effets de la crise économique qui sévit en Europe, premier bassin de clientèle, et, d’autre part, le franc fort», analyse Statistique Lausanne dans son bulletin «Lausanne Déchiffrée», publié mercredi.

Le tourisme urbain est florissant: la seule ville de Lausanne a généré en 2011, 29% des nuitées du canton contre 24% en 1992. Relativement à 1992, le nombre de nuitées à Lausanne a augmenté de 21%. Cette tendance se retrouve aussi dans les autres villes Suisses. A Genève, les nuitées ont crû de 14% dans la même période, 39% à Zurich, 43% à Berne et même 71% à Bâle.

Créé: 21.11.2012, 10h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.