Passer au contenu principal

Des trajets Lausanne-Genève en train… mais dans le Léman

Un étudiant de l’EPFL a imaginé un métro à haute vitesse immergé dans le lac pour relier les gares des deux villes.

Image de synthèse du «pont submergé» qui pourrait relier les deux grandes villes romandes.
Image de synthèse du «pont submergé» qui pourrait relier les deux grandes villes romandes.
DR

L’idée reste une utopie, pour l’heure. Mais elle a le mérite d’exister depuis qu’Elia Notari, Tessinois âgé de 27 ans, s’est penché sur le sujet. Dans le cadre de son projet de master en génie civil, qu’il vient d’obtenir, le désormais ex-étudiant de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a imaginé la création d’un train à haute vitesse qui circulerait dans un tunnel immergé dans le lac et qui relierait les gares de Genève et Lausanne. Une alternative séduisante aux trains classiques et aux véhicules routiers sur une partie de l’arc lémanique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.