Passer au contenu principal

La traque du deal de coke passe par l’analyse des billets de banque

Des chercheurs de l’UNIL ont mis au point une méthode capable de faire le lien entre argent saisi sur des dealers et trafic de stupéfiants. En composant avec l’omniprésence de la coke sur les billets de banque.

En début d’année, une étude du FBI relayée par Le Monde indiquait que 97% des dollars en circulation aux Etats-Unis portent des traces de cocaïne. La proportion de billets «drogués» est-elle aussi importante sous nos latitudes? Pas tout à fait, mais les spécialistes de l’Ecole des sciences criminelles de l’Université de Lausanne (UNIL) estiment tout de même que 70% des plus de 425 millions de billets émis par la Banque nationale suisse (BNS) contiennent d’infimes traces de cocaïne, de l’ordre du microgramme. Il y a donc de la cocaïne dans tous les porte-monnaie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.